samedi , 16 février 2019
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs (page 168)

Archives de catégorie : Chroniques CDs

Souscrire au flux

The Chelsea Smiles

Comment critiquer un album comme celui des Chelsea Smiles ? C'est effectivement compliqué de trouver quelque chose de novateur chez un groupe qui se veut "Fucking Cock Rock". Il y a d'abord cet arrière goût de déjà vu dès les premières secondes de "Take You Away", on ne peut pas définitivement s'empêcher de penser à leurs influences. Mais, au fur et à mesure, on commence même à se demander s'ils n'ont pas tout volé à leurs influences. On entend effectivement un riff à la AC/DC par là, un peu plus loin on croirait même reconnaître "TV Eye" des Stooges, pour ne pas parler de Social Distortion et Motorhead. Même la reprise de "The Last Time" des Stones sonne simplement comme refaite en plus moderne. La deuxième chose qui nous vient à l'esprit, c'est le fait que ce genre de groupe sonne moins bien en album qu'en live. Lire la suite »

Joe Strummer

Joe Strummer fut la voix et la guitare de The Clash jusqu'en 1985. On sait l'influence majeure de ce groupe sur la musique rock, bien au delà de l'étiquette punk du groupe, qui en réalité jouait tout simplement... du rock'n'roll ! Lire la suite »

Crystal Antlers

Amateur de rock FM se dévoilant aussi facilement qu’une groupie ivre devant Jim Morrison, passez votre chemin. Après un premier EP produit par Ikey Owens, clavier des Mars Volta entre autres, Crystal Antlers sort son premier album, Tentacles. Lire la suite »

Jay-Jay Johanson

Avec Self Portrait, Jay-Jay Johanson garde le cap direction un pop éthérée, tamisée, caressante sans être sirupeuse, ceci depuis une douzaine d’année déjà. En ouverture,“Wonders Wonders“ est un morceau de grande, grande classe avec ses arrangements discrets. La bonne presse appelerait cela « sur du velour », ce qui ne déplairait pas aux vulgarisateurs qui ont toujours cette paresse infinie d’appeler Jäje le « dandy nordique ». Le personnage intéresse effectivement, de prime abord d’un minimalisme austère, loin de l’étiquette présumée d’une pop suédoise luxuriante et saltimbanque. Voici toutefois le dernier des déscendants d’un genre violenté, le trip hop, avec comme cicérone DUMMY de Portishead en 1994, album qui aida fortement Johanson à concrétiser son passage du jazz à un genre hybride au chevet de son songwritting à l’âge de 25 ans. Lire la suite »

Faust

C'est com... com... compliqué, titre du dernier album de Faust ne pouvait pas mieux porter son nom. Depuis bientôt 40 ans de carrière (avec certes un long break) le groupe franco-allemand nous dessert son rock expérimental si particulier qui est associé au mouvement Krautrock, contraction de sauerkraut (choucroute en allemand) et rock. Et il faut bien admettre que c’est compliqué de parler de la musique de Faust. Le trio, actuellement composé de Zappi Diermaier, Jean-Hervé Péron, et du guitariste Amaury Cambuzat est toujours aussi inattendu et improbable. Entre délires sonores, paroles poético-zarbies et ambiance post rock, les artistes s’éclatent toujours à créer au sens large du terme. Faust est bien plus qu’un groupe, c’est un mélange d’art abstrait, de pop art et de musique. Lire la suite »

The Von Bondies

Il est toujours surprenant de penser que les Von Bondies ont commencé à faire des concerts en 2000 en compagnie des White Stripes, tant l’image qu’on a des deux groupes aujourd’hui est différente. Et pourtant le premier album des Von Bondies, LACK OF COMMUNICATION, était bien plus crado et jouissif que le single qui les ont fait connaître au grand public, "C’mon C’mon". D’ailleurs pour la p Lire la suite »

Adam Green

Interview de l'ancien leader des Moldy Peaches, en solo depuis déjà quelques années. Très reconnu en Allemagen et en Suisse-Allemande, le pauvre garçon ne rencontre pas le succès qu'il mérite de ce côté-ci de la Sarine. Lords of Rock vous le sert sur un plateau, depuis le concert du 22 septembre dernier, Schüür, Lucerne. Lire la suite »

Underschool Element

Underschool Element est de retour. Un vague souvenir me revient à l’esprit. Il y a plusieurs années, le groupe donnait un concert à l’Atelier Volant, le public semblait apprécier. J’y suis resté deux minutes. Avril 2009, à ma grande surprise le facteur me livre un exemplaire de leur nouvel album. Quelques jours plus tôt je fus surpris de réentendre parler du combo fribourgeois, je tombai sur un article dans Femina (il me semble) brossant un portrait flatteur du groupe et de son nouvel album finement intitulé LIVE ACCOUSTIC. Quoique moyennement ravis de recevoir ce cd, je le laissai de côté, pensant me faire oublier quelques semaines. Après une sévère réprimande, je dus m’exécuter et dut écouter cet album au profit d’autres artistes qui me touchent (Europe, Nightwish, Scorpions et le nouvel album de Bénabar vraiment fabuleux). Lire la suite »

Revenir en haut de la page