vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » DatA

DatA

Skywriter

Ekleroshock


Souviens-toi l’été 2007… Justice détruisait tout sur son passage avec son
désormais culte †. Grosses basses, synthés 80’s, lignes de basse
funky et un style que seul les Français en electro savent produire. En cet
été 2009, il semble que le hold-up electro de l’été serait à attribuer à
un producteur nommé David Guillon, dit DatA. Ce parisien sort son premier
album SKYWRITER qui fait suite aux quatre E.P. déjà sortis sur le
label Ekleroshock.
L’album essentiellement instrumental ravira tous les fans de french touch du
moment (Justice, Yuksek, Sebastian et consorts). En effet, ce disque est une
réussite car il est à la fois electro et totalement pop, sans basculer dans
de la copie pure et dure de Justice, comme on a pu le voir avec Keedz et son
titre “Stand On The Words”.

 

Après une intro au clavecin plutôt épique “Verdict”, on a le droit au
tube de l’album et peut-être à un des tubes de l’été, “One In a
Million”, déjà remixé plusieurs fois par la scène electro actuelle. DatA
alterne ensuite les morceaux purement instrumentaux comme les excellents “Nightmare” et le cataclysmique “Blood Theme” , puis les morceaux
beaucoup plus pop comme “Rapture” ou le chef-d’oeuvre qui donne son nom
à l’album “Skywriter”.
Au final, avec ses DatA ne révolutionne absolument rien dans l’electro, mais
nous offre un premier album réussi. Alors, si ta petite soeur te fait vivre un
enfer avec David Guetta et Bob Sinclar, offre-lui SKYWRITER pour son
anniversaire afin qu’elle puisse danser sur de la musique acceptable. A noter
que le frenchy sera présent au Paleo au club Tent le samedi 25 juillet.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page