Chroniques CDs

Manic Street Preachers

Depuis des années, chaque fois que Manic Street Preachers sort un album, Nicky Wire évoque un retour aux sources du groupe. À ce punk contestataire qui a fait leur succès dans les années nonante. Celui de Generation Terrorists. Les fans attendent, souvent déçus par les deux derniers opus, Lifeblood (2004) et Know your ennemy (2001). Ils peuvent toujours attendre. Avec Send Away The Tigers, leur neuvième album, c'est encore raté. Les Manics ont le cul entre deux chaises. D'anciens punks qui cherchent à conquérir un public FM.

lire...

Deerhof

Peu connu de ce côté de l’Atlantique et pourtant adulé par des pointures comme Sonic Youth, Beck et Radiohead, le groupe Deerhof sort son neuvième album studio en une dizaine d’années d’existence. Ce power trio de San Francisco est constitué, depuis le départ du bassiste Chris Cohen, de deux californiens aux noms tout droit sortis d’un livre de Bret Easton Ellis - John et Greg - et d’une japonaise au doux nom de Satomi Matsuzaki.

lire...

Hellyeah

Ce disque est LE su-sucre metal des vieux métalleux, ceux qui avaient le bon goût d’aimer aussi le groove dans cette musique de brutes, et dont les chevaux de bataille à l’école obligatoire étaient des "Chaos A.D." ou des "Great Southern Trendkill". La plupart des membres de la rédaction ayant fait partie de la clique, on ne pouvait passer à côté !

lire...

Charlotte Hatherley

Après avoir abandonné ses compagnons de Ash en janvier 2006, pour privilégier sa carrière en solo, Charlotte Hatherley sort son deuxième opus long format intitulé The Deep Blue, trois ans après la sortie de Grey Will Fade (…)

lire...

The Cinematics

Cette bande de copains a passé par les étapes classiques - achat de guitares bon marché avec l’argent gagné aux champs - répétions dans le garage du voisin – échecs scolaires - représentations dans la rue et finalement contrat avec une maison de disque. Voilà un parcours digne d’un bon groupe de rock: pas de casting, ni de télé-réalité, un groupe brut de décoffrage; ça promet (…)

lire...

Björk

Björk, que l’on adore ou que l’on déteste, ne laisse personne indifférent. Björk, c’est soit du bruit dissonant avec une voix qui déraille, soit un génie innovant qui sait associer des sons et des influences pour créer un tout complètement nouveau. Cette fois-ci, l'Islandaise est déguisée en bouteille d’Orangina à plumes colorées sur fond rouge pétant. Alors, faut-il bien secouer, sinon le génie, il reste en bas?

lire...

Patti Smith

On a la rock n’roll attitude ou on ne l’a pas. Ce qui est certain, c’est que Patti Smith l’a eue très jeune et l’a encore pour de longues années, espérons-le. Désormais sexagénaire, la punk-poétesse de Chicago sort un xième album intitulé tout simplement Twelve. Ce qui correspond au nombre de titres du disque. Il s’agit de douze reprises, dont de nombreux classiques du rock.

lire...

Travis

Travis, c'est sympa, mais d'abord ça ressemble un peu à Coldplay en plus sirupeux et c'est un peu fastidieux à la longue. Et puis ça se ressemble aussi toujours beaucoup… C'est comme Muse ou Placebo, c'est toujours le même concept à toutes les sauces (…)

lire...

Kings of Leon

Kings of Leon, c’est l’histoire de trois frères du Tennessee qui ont voyagé passablement durant leur jeunesse en Amérique à cause d’un papa pasteur itinérant. Suite au divorce des parents, la fratrie s’installe à Nashville. En 2000, ils forment un groupe avec leur cousin (…)

lire...

Blonde Redhead

Tout droit venu de New York, Blonde Redhead est pourtant un groupe multiculturel formé des frères jumeaux italo-américain Amadeo et Simone Pace et de la japonaise Kazu Makino. Pour la petite histoire, ils se sont rencontrés il y a plus de douze ans, dans un restaurant italien et leur premier album a été produit par (…)

lire...