mercredi , 30 novembre 2022

Chroniques CDs

The Lords of Altamont

Attention, ceci n’est pas le nouvel album des Lords Of Altamont. To Hell With The Lords of Altamont est en réalité la réédition de leur premier méfait sorti en 2002 sur le label Sympathy For The Music Industry. Elle devrait pleinement satisfaire les adeptes de leur dernière production en date : Lords Have Mercy.

lire...

Oasis

Après plus de douze ans de carrière, voilà l’heure du best of, ou plutôt d’une sélection idéale. Car Noel Gallagher a déclaré ne vouloir sortir de best of seulement lorsque le groupe se sera définitivement séparé. Ce recueil se rapproche donc des compilations rouge et bleue des Beatles. Il permet de découvrir Oasis.

lire...

John Mayer

John Mayer est un artiste dont le nom ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, son morceau "Your body is a wonderland" tiré de son deuxième album Room for Squares, qui a fait un carton aux Etats-Unis, lui a permis de remporter un Grammy Award pour la meilleure chanson pop de l'année.

lire...

Raphelson

Après dix ans comme guitariste et chanteur du groupe Magicrays, Raphaël Enard sort son premier projet solo sous le nom de Raphelson.

lire...

Biggles

n des albums le plus difficile à chroniquer. Comment qualifier un objet capable du meilleur («We May Run», beau à pleurer, est d?une douceur exceptionnelle, d?une simplicité qui n?a d?égal que la sensibilité à fleur de peau et la facilité de l?artiste à communiquer ses émotions) comme du pire («Karmageddon» ? Non merci, je reprendrai plus volontiers une tranche de mauvais Bon Jovi !).

lire...

Albert Hammond Jr

On connaît Albert Hammond Jr, le guitariste des Strokes. Il paraît timide et peu souriant, presque en retrait, mais incontestablement efficace. Albert a sorti un premier album solo, ça ne pouvait pas passer inaperçu.

lire...

The Whitest Boy Alive

Encore un groupe en «the» qualifiés de sauveurs du rock par la presse anglo-saxonne me direz-vous? Malheureusement ou heureusement (selon les points de vue): non. Derrière ce pseudonyme assez surprenant se cache en fait un trio d?éléctro-pop berlinois dans lequel l?on retrouve le chanteur de Kings Of Convenience, le très créatif Erlend Oye.

lire...

The Who

Avant de nous lancer dans de vastes explications, remettons les pendules à l?heure et rappelons-nous religieusement qui sont The Who. Groupe de rock anglais, formé il y a plus de quarante ans (1964) par Pete Townshend, guitariste et compositeur principal, Roger Daltrey, chanteur à la voix charismatique, John Entwistle, bassiste réglé comme un métronome, disparu en 2002 et Keith Moon, batteur hors-norme disparu trop tôt lui aussi. Tous d?origine londonienne.

lire...

Beck

Quel est donc le nouveau filon déniché dans The Information?

lire...

Muse

Après trois ans, Muse sort enfin son quatrième album. Black Holes and Revelations marque un profond changement chez le célèbre groupe anglais.

lire...