vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Giant Robots

The Giant Robots

Too Young To Know Better, Too Hard To Care !

Voodoo Rythm


Enfin ! Enfin ce groupe unique en son genre se décide à sortir son deuxième LP après une absence des bacs durant au moins 8 ans ! Et Enfin ! Enfin ils sont signés sur le label le plus respectable, le plus underground, le plus intègre, le plus trash, le plus fiable qui soit : Voodoo Rythm. Il était temps que ces deux entités se rencontrent, car tous deux partagent un amour sans limites pour les 50’s – 60’s, pour les mélodies simples, pour la surf music (ce terme pour éviter celui de garage utilisé à outrance et aussi pour ce que fait The Hives, bien loin du groupe qui nous intéresse ici), et une aversion profonde pour ce qui touche de près ou de loin à, je cite : "Hi Fidelity shit with crap sub bass". Le ton est donné. Maximum plaisir.

Bon, pourquoi tout ce foin ? Parce qu’ils sont uniques en leur genre : mods dopés au yé-yé ("Get Away"), Dutroncs déguisés en France Galles déguisés en Beach Boys ("Share My Love With You"), exagérément rétros (le très Shadows "Echoes From Canyon") et aussi parce qu’ils ont cette facilité à vous amuser et vous mettre de bonne humeur (ceux qui se souviennent de leur formidable reprise de "Supersonic" comprendront), parce qu’il est si facile de danser sur leur musique même pour ceux qui ont deux pieds gauches ("Jukebox") et parce que "Bye Bye Baby" a un son hardcore d’époque – fuzz s’entend.

Avec son packaging sorti tout droit des comics ricains et ses paroles ultra-naïves (aussi en français !) à se tordre de rire, cet album est le must pour "boucher un trou" dans la liste des cadeaux de Noël !

Ressortez les mange-disques… et restez trash !

Site de Voodoo Rythm

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page