mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Lords of Altamont

The Lords of Altamont

To Hell With The Lords of Altamont

Irascible


Attention, ceci n’est pas le nouvel album des Lords Of Altamont. To Hell With The Lords of Altamont est en réalité la réédition de leur premier méfait sorti en 2002 sur le label Sympathy For The Music Industry. Elle devrait pleinement satisfaire les adeptes de leur dernière production en date : Lords Have Mercy.

Formé sur les cendres de divers groupes américains, citons The Bomboras et The Fuzztones, les Lords nous servent un mélange infernal, dans lequel l’on retrouve d’abord beaucoup de clichés très rock’n’roll. Au hasard, les vestes en cuirs, les motos rugissantes et autres taouages à tête de mort. Fions-nous aux apparences de ce gang, car musicalement ils nous offrent du garage rock sans concession, direct, puissant et brut. Les Lords of Altamont puisent leur énergie aussi bien du côté des Stooges que des MC5, et même des Rolling Stones pour certains plans mélodiques. Une rythmique qui tue, un chant habité par les démons du rock et qui semble venir de six mille lieux sous terres, des guitares saturées vraiment crades et punk. Et au milieu de tout cela, un orgue très classe! Telle est la carte de visite de ce combo provenant de la cité des Anges.

Un album donc très sale, sans fioritues, douze titre pour trente-deux mintues absolument intense. Ici, tout se joue à l’insinct, avec les tripes et beaucoup de  sincérité. Le seul bémol de l’histoire pourrait être le fait que les morceaux sont parfois trop identiques, qu’aucun ne sorte vraiment du lot, et que les structures sont très souvent similaires et sans grandes surprises. Peu importe tout cela, l’essentiel réside dans l’esprit rock, que nos Lords of Altamont ont vraiment à revendre. Si vous voulez prendre une baffe au lever, alors n’hésitez plus, car ce disque a pour mission de réveiller les sens du rocker qui sommeille encore en vous.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page