Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Oasis

Oasis

Stop The Clocks

Sony BMG


Après plus de douze ans de carrière, voilà l’heure du best of, ou plutôt d’une sélection idéale. Car Noel Gallagher a déclaré ne vouloir sortir de best of seulement lorsque le groupe se sera définitivement séparé. Ce recueil se rapproche donc des compilations rouge et bleue des Beatles. Il permet de découvrir Oasis.
Revenons sur cette longue et riche carrière. Tout débuta en 1994 à Manchester dans le nord de l’Angleterre. Le rock n’est plus d’actualité. Le grunge est roi, fièrement emmené par Nirvana. Les groupes anglais ne squattent plus le haut des classements de ventes de disques.
Noel fréquente déjà le milieu musical puisqu’il est roadie pour les Inspiral Carpets. Cela lui permet de composer ses premiers morceaux et de se familiariser avec le matériel. A son retour de tournée, il apprend que son frère Liam a intégré un petit groupe, initialement appelé Rain. C’est lors d’un concert des Stone Roses, que Liam eut le déclic et décida de devenir une rock star. L’attitude de Ian Brown l’influencera pour sa position au micro. Le groupe demande à Noel de venir jouer avec eux. Seule condition pour lui: prendre totalement les commandes, être le guitariste leader et imposer des répétitions régulières. Oasis est né.
Après des mois d’efforts et plusieurs concerts, le groupe fut signé par le label Creation Records. S’ensuit l’enregistrement de Definitely Maybe. Celui-ci reçut récemment la récompense de meilleur album des vingt dernières années par le magazine Q. Le succès fut immédiat et fulgurant. Les hits comme "Live Forever", "Rock’n’Roll Star" ou "Supersonic" sont devenus des hymnes. Oasis remit l’Angleterre au centre du monde musical. Une place que lui avait donné initialement des groupes comme les Beatles, Rolling Stones, Kinks ou Stone Roses. Noel pioche allégrement des riffs dans le répertoire de ces groupes. Il condense avec brio trente années de rock.
Après la sortie de (What’s the story) Morning Glory, la domination d’Oasis est totale. "Wonderwall" rythma la vie de millions de fans. Avec cette chanson, Noel finit d’asseoir sa réputation de compositeur. Le meilleur groupe du monde vend ses albums par millions et fait rapidement sa fortune. La paire Liam/Noel est talentueuse et explosive. Tout le monde se rappelle des multiples altercations entre les deux frères, relayées par les tabloïds. Dès lors, il n’est plus possible de les interviewer ensemble. Mais chacun sait que tous deux sont indispensables au groupe.
Depuis leur deuxième album, l’inspiration de Noel s’est tassée. Le gin-tonic et la cocaïne y sont certainement pour quelque chose. Mais depuis Heathen Chemistry et Don’t Believe The Truth, les frères Gallagher ont fait un retour aux sources. L’arrivée des deux nouveaux membres, Gem Archer et Andy Bell y a sûrement fortement aidé. De plus Zak Starkey, légitime héritier des Beatles, dynamise leur performance.
Avec six albums studios et d’excellentes faces B, il ne fut pas facile de créer Stop The Clocks. Ce double album ne contient pas tous les tubes. Le seul bémol est que le titre éponyme ne figure pas sur l’album. En effet, Noel l’a enregistré plusieurs fois mais n’en est pas encore satisfait. En parallèle à Stop the Clocks, le groupe sort un documentaire réalisé lors de leur dernière tournée. Vous avez déjà pu gagner des billets dans notre rubrique concours. Lord Don’t Slow Me Down a été projeté en exclusivité à Genève et Lausanne les 30 novembre et 1er décembre derniers.
Actuellement Noel et Gem sont en tournée pour promouvoir Stop the Clocks. Ces concerts semi-acoustiques et intimistes sont passés par Londres, Toronto et récemment Paris. Les billets de Paris se sont vendus en 7 minutes. Le mythe n’est pas mort. Lors de ces concerts, Noel réinterprète quelques morceaux de son répertoire. Le résultat est brillant. Cela signifie moins de vacances pour le chief mais lui permet de nous montrer ces capacités de chanteur. L’émotion est toujours au rendez-vous.
Oasis va maintenant s’accorder une pause bien méritée. Des vacances qui, nous l’espérons, leur permettront à tous de revenir avec encore plus de compositions dévastatrices.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page