mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Depeche Mode (page 2)

Archives des mots-clés : Depeche Mode

Souscrire au flux

John and Jehn

De passage au Montreux Jazz Festival, le duo de Charentes exilé à Londres s'exprimait avant son concert au Café. Devenu quatuor, John & Jehn garde toutefois cette tension inexorable, cette froideur cold wave en aucun cas alibi. Ce groupe est à suivre la main sur le coeur, sait-on jamais jusqu'où cette aventure va les mener. Sans doute très loin... Lire la suite »

UNKLE

Cinquième album du projet UNKLE, né dans la tête des producteurs James Lavelle et Tim Goldswort. Where Did The Night Fall met à l'honneur, au niveau des têtes d'affiche, The Sleepy Sun, The Black Angels, Big In Japan ou encore Mark Lanegan. Loin d’un album à concept, les multiples collaborations de UNKLE auraient pu donner lieu à d’aussi multiples galettes. A peine s’habitue-t-on à une voix et à l’énergie dégagée qu’il est déjà temps de s’en séparer et de passer au suivant... Trop de featurings tueraient-ils le featuring ? Et bien non, au final, on reste dans cette ambiance un peu poussiéreuse et futuriste. Pour le meilleur… aussi déstabilisant soit-il. De l’électronique tranquile à écouter chez soi, au lit ou bien installé dans son canapé. Pour voyager, dans le train aussi, un son tout en beauté. Pas de Thom Yorke ni de Ian Brown cette fois, UNKLE semble s’être reposé sur l’instinct quant aux guests invités. Par choix ou par dépit, peu importe, ça colle. On peut néanmoins détacher deux courants : les voix féminines et celles masculines, apportant des couleurs totalement différentes. On ouvre - faisons abstraction de l’intro - avec "Follow Me Down", avec les Sleepy Sun. A en faire pâlir Björk de jalousie. Ajoutons à cela des sonorités indiennes pour plus d’exotisme et on obtient un assemblage superbe. Autre titre, autre univers avec "Joy Factory" feat. Autolux. Plus aérien, à la Massive Attack -qui surfent d’ailleurs sur la même vague mais se sont violemment ramassés il n’y a pas si longtemps avec leur dernier album. Passons… Lire la suite »

Sweethead

Si je vous dis Troy van Leeuwen? A Perfect Circle et Queens of the Stone Age, bien sûr. Rappelons également sa participation à des albums de groupes tels que Depeche Mode, Korn, Limp Bizkit et Orgy. Rien que ça. Le guitariste de génie nous revient avec Sweethead, son nouveau projet et album éponyme, nom inspiré par une B-side de David Bowie. On est en droit d'attendre un album excellent, au moins. Et résultat... un pur délice rock'n'roll. Serrina Sims (choriste sur le dernier album en date des Queens of the Stone Age) y est pour beaucoup; en dehors de son physique avantageux, sa voix légèrement cassée en fera (et pardonnez l'expression) bander plus d'un. Dès les premiers riffs de "The Sting", impossible de se retenir, on tape du pied aux rythmes entêtants de la guitare et des claps claps. "Turned our Backs" nous donne envie de partir sur la Route 66 en chevauchant une Harley-Davidson. On freine le tempo sur "Running Out", mais on reprend très vite avec "Skinhole National". Lire la suite »

Kassette

La Suisse recèle d'artistes de haut vol. Kassette en fait partie, c'est peu dire. Suivie depuis quelques années par un public attentif, la jeune artiste fribourgeoise ne laisse pas de marbre avec un deuxième album brut, fort, sans concession. Le live n'est non plus pas son point faible: on se souvient de sa prestation le mois dernier au RKC de Vevey, dans le cadre de la soirée Depeche Mode, où, ouvrant les feux, elle avait laissé sur le cul le public en 10 minutes top chrono, donnant une leçon à ses collègues masculins. A suivre, et sans plus tarder. Lire la suite »

Fryars

Sorti en début d'hiver, Dark Young Hearts de Fryars est une véritable pépite d'un autre temps. Celui d'il y a 30 ans plus exactement. Et non, ce n'est pas mauvais, comme on pourrait s'y attendre. Lire la suite »

Editors

Quelques heures avant l’intervention de Editors au Métropop, Lors of Rock s’est entretenu avec 2 membres du groupe, Chris Urbanowicz (guitare) & Ed Lay (batterie), dans le lobby de l’hôtel Alpha Palmiers à Lausanne. L’occasion, enfin, de leur demander ce qui leur est passé par la tête pour cet album. Réponses intelligentes, humour, un scoop sur un prochain titre à paraître étoffent cet entretien. Lire la suite »

Muse

Nous avions quittés Matthew Bellamy et ses compagnons en 2007 à la suite de deux concerts exceptionnels dans le mythique stade de Wembley. Environ 100'000 personnes par concert, c’est correct. Le CD / DVD de ce show, HAARP est sans équivoque : Muse est un groupe monstrueux. L’énergie dégagée sur scène par les trois musiciens est incroyable. Talentueux, fous, mégalomanes, il y a tant de qualificatifs pour décrire ces trois gars de Teignmouth. Jusqu’où iront-ils ? Lire la suite »

Revenir en haut de la page