lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Sweethead

Sweethead

Sweethead (album)

Label: Import (Megaphon)


ROCK Paru cet hiver, l’album éponyme de Sweethead aura pu réchauffer n’importe quel homme dormant dans la rue. Revenons sur cet album d’un groupe emmené par Serinna Sims. De la viande fraîche comme aime à la décrire les autres membres.

Si je vous dis Troy van Leeuwen? A Perfect Circle et Queens of the Stone Age, bien sûr. Rappelons également sa participation à des albums de groupes tels que Depeche Mode, Korn, Limp Bizkit et Orgy. Rien que ça. Le guitariste de génie nous revient avec Sweethead, son nouveau projet et album éponyme, nom inspiré par une B-side de David Bowie. On est en droit d’attendre un album excellent, au moins. Et résultat… un pur délice rock’n’roll. Serrina Sims (choriste sur le dernier album en date des Queens of the Stone Age) y est pour beaucoup; en dehors de son physique avantageux, sa voix légèrement cassée en fera (et pardonnez l’expression) bander plus d’un.
Dès les premiers riffs de “The Sting”, impossible de se retenir, on tape du pied aux rythmes entêtants de la guitare et des claps claps. “Turned our Backs” nous donne envie de partir sur la Route 66 en chevauchant une Harley-Davidson. On freine le tempo sur “Running Out”, mais on reprend très vite avec “Skinhole National”.

Dominatrice

La chanteuse se fait dominatrice sur “Remote Control Boys” et redevient plus douce pour “Other Side”. “A.W.O.L” met une légère touche de punk à l’album. Enfin, mention spéciale pour “P.I.G” (tout est bon dans le cochon, c’est bien connu), gras et sulfureux à souhait.
Un album à écouter au réveil, au travail, à la pause de midi, en se couchant, bref, à écouter en boucle. Sacré Troy!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page