mardi , 25 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Nashville

Archives des mots-clés : Nashville

Souscrire au flux

Harper Simon

Dans la catégorie des songwriters "fils de", on appelle Monsieur Simon, Harper de son prénom. Chance: à l'opposé de quelques rejetons surcotés à qui ont redore leur blason, ici peu ou pas de plan de commerce. De plus, l'album est excellent. Sans doute la bonne surprise de cette fin de printemps. Que dire de ce premier opus d’un fils de… on aurait pu croire que son voyage musical aurait été moins bon que celui que son illustre papa. Mais force est de constater que cet album est à la fois poétique, émouvant et harmonieux. La voix est posée et belle, les textes sont ciselés et tellement impressionnants, et l’ambiance folk est un ravissement.
 Loin de mes goûts habituels, j’ai été envoûtée par ce côté Nashville/Johnny Cash (étant moi-même une admiratrice de l’homme en noir malgré ma culture british pur jus !). 
"All to God" ouvre de belle manière cet album; on sent l’influence du Tennessee dès "Wishes and Stars" et on est sous le charme de Harper Simon sur "The Audit" (et le toucher de son géniteur à la guitare). 
"Shooting Star" abat les dernières barrières pour les non initiés et on sombre dans le bonheur absolu sur "Tennessee". Le texte, le toucher de Lire la suite »

Hipbone Slim & The Knee Tremblers

Après un passage financier et artistique „à vide“, voici voilà la nouvelle galette (euh, sortie il y a quelques temps – nos excuses !) du très respecté label Voodoo Rhythm Records ! Et quelle galette ! Le fin os du bassin et ses agitateurs du genou sont probablement les plus dignes héritiers du rockabilly 50’s, au sens large s’entend : ils créent le même genre de mélodies, d’ambiance, de son et sont extrêmement bons dans ce qu’ils font. Aussi, ils ont su se façonner une personnalité propre. The Pretty Things ou Link Wray (clin d’œil aux guitaristes : Link Wray est l’inventeur du power chord) ont fait confiance à Bruce « Bash » Brand, batteur de son état, histoire de situer le niveau du combo… Les mecs passent aisément du style surf ("Camel Neck") à un "Eye Of The Storm" profondément Eddie Cochran, en jonglant avec une ballade comme "No End In Sight" ou en rendant un vibrant hommage à Screamin’ Lord Sutch sur "Dig That Grave !" Impressionnant ! Si leur style doit tout à Nashville, le trio est de Londres. A ne manquer sous aucun prétexte si le trio est dans le coin pour faire du boucan. Soirée mémorable en perspective. Soyez attentifs. Lire la suite »

Gurten Festival

Dernière soirée sur la belle colline du Gurten. Après les pluies torrentielles des premiers jours, tout se termine bien pour un festival qui aura su proposer la crème de la crème de la musique britannique. Laurent Marthaler nous raconte les concerts de Travis, Kings of Leon et Juliette Lewis. Lire la suite »

Coming Soon en interview

Ils viennent d’Annecy mais ne le diront pas. D'aucuns les prendraient pour une parfaite troupe américaine. Si le même mensonge fait la veille par Naive New Beaters est facilement débuscable, personne n’est à l’abris de se tromper avec Coming Soon tant la similitudes est flateusement possible. Entre deux showcases brillament interprétés, visite de la loge du Jazz Café avec le groupe au complet, s'il vous plaît. Lire la suite »

Be Your Own Pet

Court mais intense. Ceci pourraient être les trois mots décrivants le mieux Get Awkward, deuxième album de Be Your Own Pet. Derrière ce nom fantaisiste se cache un quatuor venant de Nashville dans le Tennessee. Mené par la furieuse et craquante Jermina Pearl, ce groupe affiche une moyenne d'âge inférieure à vingt ans et en est déjà à son deuxième album. Lire la suite »

Kings of Leon

Kings of Leon, c’est l’histoire de trois frères du Tennessee qui ont voyagé passablement durant leur jeunesse en Amérique à cause d’un papa pasteur itinérant. Suite au divorce des parents, la fratrie s’installe à Nashville. En 2000, ils forment un groupe avec leur cousin (…) Lire la suite »

Gampel 2006 | Samedi

Après une nuit assez courte, le marathon de concerts recommence de plus belle dans la vallée. Alors que le soleil est toujours au rendez-vous, une bande de fous furieux est en train de transformer la Grande Scène en saloon tel qu?on pourrait en voir à Nashville Lire la suite »

Revenir en haut de la page