vendredi , 20 juillet 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Le Romandie

Le Romandie

Ses programmateurs en interview

Le Romandie, Lausanne, Suisse


C’est le retour de l’automne. Certes, il ne pleut toujours pas et l’on peut encore apercevoir quantités de shorts et tongs dans les rues. Reste que quand les clubs rouvrent leurs portes, c’est la petite mort des habitudes estivales, et c’est tant mieux ajouteront les puristes. Pour faire le point sur ce qu’il va se passer d’important lors de cette dernière ligne droite vers Noël du côté de Lausanne, Lords of Rock a rencontré Philippe Oberson, co-programmateur du Romandie (et accessoirement membre du groupe Honey For Petzi).

 

 

 

 

Lords of Rock: Le Romandie vient de rouvrir ses portes avec une soirée 100% suisse et parfois 1h de queue à l’entrée. Etonné par tant d’engouement?

Philippe Oberson: Moyennement surpris en toute honnêteté, on savait qu’en étant inclus dans l’événement gratuit Downtown Lausanne qui englobait toute la zone du Flon il y avait de forte chance d’avoir beaucoup de gens qui allait venir au club, et pas seulement “nos” fidèles mais aussi des gens qui n’étaient peut-être jamais venu. Après c’est sûr qu’à partir de 1h du matin pour les aftershow “rock” il y a souvent de l’attente à l’entrée.

 

The Horrors, Shannon Wright, The Warlocks (annulés), Black Lips la saison passée et j’en passe: est-ce de plus en plus facile de faire venir des grands noms au Romandie ?

Nous sommes très contents de pouvoir aussi accueillir des groupes plus confirmés ou médiatisés – et ce n’est pas du tout facile d’y accéder. Nous sommes une salle avec une petite capacité dans une ville pas très stratégique au niveau suisse (généralement c’est Zurich qui est prisée) – rajoute à cela une politique de prix bas. Si tu fais la somme de tous ces paramètres, c’est un vrai challenge de convaincre un groupe qui peux être en train “d’exploser” à l’étranger et où ici, pour différentes raisons, n’est pas si connu. Mais c’est vrai que nous avons parfois des retours très étonnant de groupes qui débarquent et à qui on a parlé du club en bien – c’est peut être la chose la plus gratifiante de tout le processus pour tous les gens qui s’investissent dans le Romandie.

 

Quel groupe êtes vous le plus fier d’avoir fait venir cet automne ?

On était très fier d’avoir les Warlocks mais ils ont annulé!… On aura peut-être plus de chance quand ils reviendront en Europe… The Horrors c’est vraiment le bon moment pour qu’on puisse les accueillir et c’est un concert très attendu. Après c’est vrai que j’aime bien le côté découverte donc je dirais que la soirée qu’on propose dans le cadre de Metropop avec Mayer Hawthorn & the County et The Soundcarriers et assez exemplaire dans l’idée de remplir un de nos buts : proposer des concerts qui n’ont pas encore fait le tour des clubs.

 

 

” Proposer des concerts qui n’ont pas encore fait le tour des clubs “

 

 

Avoir une direction de programmation à “2 têtes”, est-ce un avantage (ndlr. Philippe collabore avec Valérie Niederoest) ?

Oui c’est un réel avantage à plein de niveaux – juste pour la répartition des tâches c’est un atout mais surtout ça permet d’avoir une vision plus large de ce qui se fait actuellement dans pleins de styles musicaux.
C’est vrai qu’avec Valérie nous avons une sensibilité musicale assez similaire, pourtant on se complète assez bien pour les styles qu’on connaît moins. Et la cohérence du tout ne semble pas trop en pâtir, on essaie aussi de refléter les souhaits des gens du comité …e la nave va qui gère les lieux . On fait également appel à d’autres associations pour organiser des soirées qui ne sont pas strictement “rock”.


Comment t’es-tu retrouvé à la programmation d’un tel club? De longues années de bénévolats au sein de l’association ?

Pas vraiment de longues années de bénévolats – j’allais quelques fois donner des coups de mains au bar mais j’étais pas plus investi que cela. Valérie en revanche a intégré de nombreuses années le comité de l’association avant d’être co-programmatrice. Après je connaissais pas mal de gens de …e la nave va qui m’ont parlé du poste, alors j’ai tenté le coup. (Et on s’est retrouvé Valérie et moi à bosser ensemble – nous, des potes de très longue date!)

 

Il y a aussi de nombreuses collaborations avec d’autres festivals. Est-ce une nécessité quand on se dit que le Romandie pourrait rester de son côté ?

C’est vrai qu’on participe beaucoup à “la vie lausannoise”: Electrosanne, le LUFF, Metropop, les Urbaines etc… – c’est plutôt des décisions au coup par coup. On essaie d’intégrer ces événements lorsqu’ils nous semblent compléter notre propre programmation. Tu verras par exemple des choses plus “barrées” lors des Urbaines ou très “découverte” lors du Metropop chez nous – disons que ces événement garantissent une visibilité plus large que d’habitude et nous permettent de faire des choses qu’on proposerait pas forcément en temps “normal”.


L’exposition photographique de Richard Bellia a rencontré du succès le printemps passé. L’expérience sera-t-elle reconduite ?

Oui – il est prévu d’avoir une exposition de Germinal Roaux cet automne, et une autre au printemps 2010. C’est un projet qui doit se développer dans le temps car on aimerait avoir les mêmes exigences que celles vis-à-vis de la musique et des concerts. Et nous sommes moins habitués à organiser ce genre d’événement même si le premier jet était plutôt convainquant.

 

 

   

 

 

Et il y a aussi cette splendide campagne d’affichage en noir/blanc. Peux-tu nous en dire 2 mots ?

Ravi qu’elle te plaise! Alors justement celle-ci fera le lien avec l’exposition de Germinal R. qui a réalisé ces photographies. L’idée a été de lui proposer de venir régulièrement dans le club pour capter des ambiances et des portraits des gens qui fréquentent le lieu. En d’autres termes, de présenter le Romandie avec les gens qui le “font” et qui le fréquentent et pas avec des photos de groupes ou musiciens (éors de son expo il présentera ses projets personnels).


Fumée interdite, gobelets consignés: y-a-t-il des critiques remettant en cause le côté peu rock’n’roll de ces mesures ?

Il y a eu quelques remarques du genre mais c’est pas tant notre inquiétude – on ne défend pas les valeurs du “rock’n’roll” avec ces mesures-là!
C’est plutôt positif de consigner et recycler nos gobelets – en plus c’est un gain de temps pour le staff du bar en fin de soirée, c’est écolo etc… on voit pas pourquoi on s’en priverait surtout que de nombreux festivals
ont pu montrer que les gens étaient prêt à de telles pratiques. Pour la cigarette, c’est une loi comme bien d’autres, et il va falloir s’y faire. Encore une fois si tu regardes chez nos pays voisins ils s’y sont mis bien plus tôt et je crois que les gens n’y penseront bientôt plus.


Sinon, des améliorations pour cette rentrée ?

La vie d’un club ce n’est que ça – des ajustements et améliorations. Je ne vois rien de passionnant à citer, c’est de la cuisine interne…

 

Pour les lecteurs de Lords of Rock, y-a-t-il des noms en exclusivité pour 2010 ? Si non, des pistes? Des envies ?

Nous avons quelques options sur 2010 mais on va éviter les fausses joies, donc patience! On peut dire que le Romandie et e la nave va… risquent de sortir de ses murs quelques fois pour des événements ponctuels.On croise les doigts pour que cela se concrétise.

 

Pour terminer, quels disques tournent dans ta platine ?

Je parle évidemment qu’en mon nom mais dernièrement j’ai pas mal écouté: Bibio, Sleeping States, Health, Köhn, Savath Y Savalas, The Whitest Boy Alive, The XX, Cymbals Eat Guitars, the Soundcarriers… pas forcément de trucs strictement “rock”!

 

Photo du Romandie par Milo Keller: http://www.twinroom.net

Site internet du Romandie: www.leromandie.ch

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page