vendredi , 3 décembre 2021

Tag Archives: Shannon Wright

Shannon Wright au Fri-Son

Xiu Xiu est un groupe à géométrie variable basé autour de son frontman Jamie Stewart – j’avais eu l’occasion de le voir il y a une dizaine d’année à l’ancien …

lire...

Shannon Wright et Chokebore en live

Accompagnée par Todd Cook (basse) et Kyle Crabtree (batterie), Shannon Wright présente son dernier album IN FILM SOUND, dont il s'agit déjà du second passage en Suisse romande cette année. …

lire...

Shannon Wright

Sans hésitation la réponse est oui. Il est clair dès la première écoute que cet album est le fruit d’une artiste qui crée comme elle vit : en profondeur, intensément, quitte …

lire...

Sophie Hunger: la consécration, vraiment?

Troisième album pour notre digne représentante, qui voit désormais les choses en grand format. La petite perle du label lausannois Gentlemen Records semble prête à régner sur le paysage musical helvétique, et plus loin, si la promotion suit. Reste qu'à la rédaction, on a trouvé à redire à ce 1983. Témoignage.

lire...

Shannon Wright

La chanteuse américaine, qui n’est plus une nouvelle venue depuis quelques albums et quelques années, prouve à nouveau tout le talent qu’on lui prête sur ce dernier album, HONEYBEE GIRLS. Alors Shannon, toujours reine des abeilles, maîtresse de la ruche ? Sa voix sucrée adoucit nos tympans avec une entrée en matière tout en douceur avec le titre "Tall Countryside". Mais ce n’est que pour mieux endormir sa proie car les guitares sont bel et bien présentes en force sur la majorité des chansons. Et l’on ne serait pas surpris d’apprendre que la belle est une admiratrice de sa collègue P.J. Harvey. Mais n’est pas exactement Polly Jean qui veut, et surtout avec son compère John Parish. Des morceaux accrocheurs jalonnent cet album, en commençant par le titre éponyme, où sa voix se fait plus grave. Quelques tentatives d’incorporation de sons électroniques comme sur "Father" séduisent mais ne convainquent pas tout à fait et auraient mérité un traitement plus abouti.

lire...

Le Romandie

C'est le retour de l'automne. Certes, il ne pleut toujours pas et l'on peut encore apercevoir quantités de shorts et tongs dans les rues. Reste que quand les clubs rouvrent leurs portes, c'est la petite mort des habitudes estivales, et c'est tant mieux ajouteront les puristes. Pour faire le point sur ce qu'il va se passer d'important lors de cette dernière ligne droite vers Noël du côté de Lausanne, Lords of Rock a rencontré Philippe Oberson, co-programmateur du Romandie (et accessoirement membre du groupe Honey For Petzi).

lire...

The Mondrians

The Mondrians sont de retour, avec un album sous le bras et de nouvelles ambitions. Ils ont fait salle pleine pour leur concert de rentrée au Romandie de Lausanne, tout en partageant l'affiche avec les Wils Guys et Rodolfo Wellington. Mais l'affaire était autrement plus importante. Impressions.

lire...

Tiny Vipers

Publié chez Sub Pop, LIFE ON EARTH de Tiny Vipers détonne dans le catalogue de l’incontournable label de Seattle. Originaire elle aussi la ville de l'Etat de Washington, Jesy Fortino – de sa vraie identité - possède néanmoins une grandeur d’esprit consubstantielle aux artistes signés chez Sub Pop. Cette « Vie sur terre » d’une cinquantaine de minute ravira les fans de musique sur le fil, où l’on se prend les pieds dans le tapis par tant de subtilité. Difficile en effet d’y entrer et même de discerner les plages entre elles, entre parties absorbées de guitares, répétition soigneuse de textes, et de silences célestes. Jesy Fortino semble attendre… Il n’y a par contre rien de soporifique dans les onze morceaux des Miniscules Vipères, tout est précautionneux, mesuré et hautement contemplatif. Parfois, on distingue dans ce dépouillement un timbre proche de Michael Stipe ou de Shannon Wright, tout en gardant une approche très personnelle, entre échos et murmures. LIFE ON HEART est austère, abstrait mais porteur d’espoir dans son ensemble. Un disque oxymorique en résumé…On est loin ici d’une Soap & Skin par exemple. On y entrevoit la lumière quand la guitare de Jesy Fortino se fait plus présente, comme sur le très REM Time Takes, ou l’éponyme Life on Heart, sommet de folk sidéral. Contemplatif, parfois hanté, ce deuxième album de la jeune américaine est à garder précieusement pour y passer l’hiver prochain au chaud.

lire...

Shannon Wright

Antipop, anticommercial, sombre, mature. Qu'on se le dise : ce n'est pas un disque de rock.

lire...