mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » White Lies en interview

White Lies en interview

Interview au Paléo Festival

Universal


Deuxième interview de la journée du mardi au Paléo Festival, avec le trio anglais White Lies. Parfaits représentants d’un rock puisant son énergie dans les réminiscences 80’s, les trois membres sont-ils aussi sombres que leur musique? Réponse avec Harry McVeigh, meneur du groupe, au micro de Sophie Heurtault.

 

Lords of Rock: Nous avons lu sur internet que votre style de musique était appelé new-new wave. Qu’en penses-tu ? 
Harry McVeigh: C’est une bonne chose pour moi que d’être comparé à ce style de musique et à des groupes comme Joy Division. Mais je pense que nous ne faisons pas la même chose, il y a plus de vie dans leur musique que dans la notre.

Quels artistes voudrais-tu inviter pour un dîner parfait ?
Pour un dîner parfait j’inviterai Björk car je trouve que c’est une bonne musicienne, elle est inventive et c’est une personne intelligente.

Est-ce qu’un membre du groupe à déjà dit : « non c’est de la merde, fais autre chose » ?
Oui tout le temps ! Mais c’est normal qu’on se critique beaucoup, de cette façon on ne garde que le meilleur.

A ton avis, quel est votre meilleur morceau et pourquoi ? 
“Fleeting”. C’était la dernière chanson qu’on a écrite et enregistrée. Nous avons dû nous dépêcher et c’était stressant. C’est ma chanson préférée de l’album.

 

Beatles ou Stones ? Pourquoi ? 
Eh bien c’est une décision difficile à prendre, ce sont des groupes totalement différents. Je choisirai quand même les Beatles car je trouve qu’ils faisaient des chansons très intelligentes. Et j’aime la compétition qu’il y avait entre les Beatles qui représentaient l’Angleterre et les Beach Boys les Etats-Unis.

 

Dans un autre registre, comment ressens-tu la mort de Michael Jackson ?
Je n’avais pas vraiment d’affinité avec sa musique et la personne ces derniers temps mais j’étais tout de même triste. Même si à l’époque il était le roi de la pop… C’est dommage qu’il soit mort car il n’a pas pu montrer encore de quoi il était capable les derniers temps de sa vie.

Par ailleurs, que penses-tu de la musique française ? 
J’aime beaucoup le groupe Daft Punk ainsi que Justice. En fait, l’éléctro française en général me plaît bien. J’apprécie aussi Yuksek avec qui nous avons collaboré, il est génial. Et, franchement, je ne connais pas vraiment autre chose dans la musique française… Serge Gainsbourg un peu… C’est tout.

Quel est ton pire moment sur scène ? 
(Sans réfléchir) La peur et le stress avant de monter sur scène… Nous n’avons pas encore beaucoup d’expérience et c’est normal d’avoir peur. J’ai toujours le cœur qui bat énormément avant un concert. C’est effrayant…

Et le meilleur ?

Lorsque nous avons fait un bon concert que le spectacle a plu au public. Et quand on joue dans de bons festivals, comme ici à Nyon.

Pout terminer, quel est le dernier CD que tu aies acheté ?
RAW POWER de The Stooges. 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page