Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Week-end de feu en Romandie!

Week-end de feu en Romandie!

Etats des lieux

Partout en Suisse romande, du 15 au 16 mai 2010


Pensez-donc: comment enchaîner 72 heures lives sans risquer de se démultiplier, en tentant de faire le meilleur choix entre des concerts ou festivals de hauts vols? Le rédacteur en chef explicite son dilemne cartésien…

Premièrement, prenez une rude semaine, faite d’heures insensées de travail, de combat contre les Saints de Glace et d’un esprit accumulant une surdose de nébulosité. Face à cela, des concerts à la pelle, tous plus bons les uns que les autres. C’est ainsi que la rédaction de Lords of Rock s’en va-t-en guerre, une fois encore, pour vous conter l’histoire vivante du rock, proche de chez vous et moi. Débutons avec les festivals: rendez-vous romand incontournable, les Francomanias de Bulle offre depuis 20 ans (à un rythme biennal) une programmation toujours alléchante pour les amoureux de la scène francophone. Mélangeant toujours avec subtilité certains grands noms de la chanson française avec de plus petits groupes branchés, le festival touche ainsi un large public et se forge une excellente réputation: avec, au programme, Eiffel, Olivia Ruiz, Thomas Fersen et même Stephan Eicher. Vous trouverez tous les détails et les critiques sur notre page d’accueil. Les Francomanias, c’est du solide, ça serait con de louper cela. Autre festival qui ne fait pas les choses à moitiés, c’est naturellement le métallurgique, l’insensé et génial festival Long’I’Rock, qui a su mobiliser sa petite population et réussi à faire se déplacer foule et professsionels du métier. Pour sa première édition, ces irréductibles proposent au public tant des choses amusantes, Scorpions, Juliette Lewis ou encore Gogol Bordello que des groupes à la réputation extraordinaire: Black Rebel Motorcycle Club (photo), Down et Tom Morello avec son projet parallèle à Rage Against The Machine. Avec une telle programmation, si originale et de qualité, la fête ne peut qu’être belle. On prend le pari que les organisateurs rempileront pour 2011 et pour les 100 prochaines années, en tout cas. Bienvenue au Long’I’Rock, et longue vie à toi.

Toutefois, ces festivals ne sont pas les seuls à pouvoir noircir les cernes des rockeurs. Et pour cause: si hier, nous avons honteusement manqué la prestation des Shy Child au Rocking-Chair de Vevey (pour sûr qu’on se rattrapera lors de leur passage dans la région en juillet), on ne manquera pas à l’appel du concert de Holy Fuck, sous le feu de l’actualité avec la sortie de leur nouvel album LATIN. Ces derniers se produisent ce soir au Fri-Son de Fribourg. Leur prestation de feux ravira les fans de Battles ou de Trans Am. Les programmateurs de l’exigeante salle ne manquent pas d’arguments pour les curieux: “contrairement à beaucoup de semblables, le groupe fonctionne d’une façon purement analogique, ce qui le mêne vers des actions parfois aventureuses sur scène”. Ces mecs de Toronto seront accompagnés par le petit Veveysan qui monte, qui monte, Buvette (photo Pauline Baudemont), avec ses samples aussi jolis qu’une fleur en avril, pour qui on donnerait femme et enfants sans réfléchir. Discrètement, il est en train de se tailler une sacrée réputation entre ses multiples performances au Bad Bonn, au Romandie, à New York et bientôt dans quelques festivals renommés (parmi ceux-ci, la Kilbi au même Bad Bonn). Pour terminer ce week-end de feu, on invitera les lémaniques sans carosse valable pour monter à Fribourg de se rendre aux Docks de Lausanne, où nos amis des Midnight Juggernauts liveront quelques pistes de leur très attendu deuxième album, en ouverture de Unkle. Alors les Australiens, toujours aussi aptes à renverser un club à coup de concerts mythiques? On ne manquera pas de parler de même du concert des New-Yorkais de Liars, pour qui on a un énorme respect, au Romandie de Lausanne demain soir, dimanche. Ces derniers viennent de livrer un nouvel album hors-normes, SISTERWORLD, à placer forcément dans le “meilleur de” 2010. On se souvient les avoir vu au For Noise en 2008 avec un live totalement barré. Peuvent-ils encore faire mieux? Réponse à ces multiples questions dans ces mêmes collones, la semaine prochaine, en mots et en images.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page