dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Andrew W.K.

Andrew W.K.

Plus dingue tu meurs


L’Américain Andrew W.K. est un grand, grand malade. Capable aussi bien de sortir l’un des albums ‘metal’ de la décennie, I GET WET (illustré de surcroît par l’une des pochettes de la décennie, représentant un gros plan de son visage ensanglanté), que de faire un CD entier de reprises de chansons pop japonaises, THE JAPAN COVERS, ou de produire un disque du mythique vétéran du reggae Lee « Scratch » Perry, REPENTANCE, ce tout jeune trentenaire pas vraiment sain d’esprit vient de franchir un nouveau pas dans la folie en s’apprêtant à sortir, les 8 et 9 septembre prochains, deux nouveaux albums : le premier, intitulé 55 CADILLAC, est entièrement composé d’« improvisations au piano inspirées par la voiture d’Andrew », le second, GUNDAM ROCK, regroupe des reprises de chansons extraites d’un célèbre dessin animé nippon. Carrément. Son psy doit avoir du boulot… Pour vous donner une idée de ce que cela donne, extrait de 55 CADILLAC, voici “Begin The Engine”…

 Crocodile Duffy

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page