mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Blitzen Trapper

Blitzen Trapper

Black River Killer

Sub Pop - Irascible


Nouvel EP sorti par Blitzen Trapper, poulain du label de Seattle Sub Pop. Bien mais court. 

 

Avec un nom pareil et une calligraphie entre Van Halen et les groupes de black
metal, on s’attend à un truc qui déchire en écoutant Blitzen Trapper. Et
ben non, perdu. Ce groupe de l’Oregon, au nord ouest de l’Amérique pratique
du folk rock moderne. Formé il y a une petite dizaine d’années, Blitzen
Trapper a déjà sorti 4 albums qui connurent des succès assez variables.
Cette année, le sextette américain revient avec un EP de 7 titres BLACK RIVER
KILLER qui dure moins de 18 minutes.
Le titre éponyme qui lance l’album est très agréable, les paroles
relativement monocordes donnent un petit côté rap (très léger) assez
chouette. Seul ombre au tableau, le son du synthé n’est pas au top de sa
forme. On retrouve d’ailleurs ce son sur d’autres morceaux.

 

“Silver Moon” et “Going Down” sont bien rythmés, ils peuvent rappeler
parfois ce brave Neil Young. La voix d’Eric Earley est totalement différente,
mais s’accorde à merveille avec le style proposé. Une voix douce et ferme à
la fois.
Il a aussi des atmosphères plus intimistes avec “Shoulder Full of Here” et “Black Rock”. La guitare acoustique, toute faite d’arpèges accompagne la
sensibilité des morceaux.
En fin d’EP “Big Black Bird” dévie dans un registre presque country. La
voix est plus haute, le son différent, on se croirait en Alabama en compagnie
de Lynyrd Skynyrd.

 

 

On se croirait en Alabama

 

 

7 titres en 18 minutes, on vous laisse faire le calcul, c’est presque un peu
court. Dommage, car les morceaux sont biens, il y a de belles mélodies, mais
ils se terminent parfois un peu brusquement. La prochaine fois, espérons que
nos amis de Portland fassent durer le plaisir un peu plus longtemps.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page