Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Zurich Open Air 2012 – Jeudi

Zurich Open Air 2012 – Jeudi

Jeudi

Zurich Open Air, Zurich (CH), jeudi 23 août 2012

REVIEW - Pour sa troisième édition, le jeune mais imposant Zurich Open Air Festival a présenté un line-up impressionnant: The Killers, Lykke Li, Prodigy, The Chemical Brothers, Bloc Party, The Bloody Beetroots ou encore Alt-J. Lords of Rock est sur place pour vous faire vivre l'événement.

 

Le Zurich Open Air n'a pas le passé de certains de ses confrères mais il a la même ambition avec une affiche qui devrait ravir les près de 15'000 spectateurs qui peuvent investir son enceinte. Pour celles et ceux qui se demandent à quoi elle ressemble, la moindre des choses est de dire que tout a été fait "tip-top en ordre" en suisse-allemand dans le texte. Ici tout est réglé au millimètre près et aux couleurs de l'Open Air. Les concerts se succèdent entre les deux scènes ouvertes (la grande Blue Stage et la plus petite White Stage), le chapiteau du Dance Circus et les trois tentes consacrées aux DJs.

Et c'est à The Vaccines que revenait la dure tâche de lancer le festival à 16h sur la Blue Stage. L'exercice était ardu devant une foule clairsemée et abattue par la canicule qui préférait profiter de la musique étendue dans l'herbe. Mais les Anglais ont brillamment relevé le défi avec leur pop-rock énergique et ont même gratifié la foule de leur nouveau single "Teenage Icon" qui sort début septembre.

Toujours sous un soleil de plomb, c'est The Wombats qui, dégoulinant, ont assuré la suite du show. Ils se sont démenés pour faire bouger la grappe de fans qui sautillaient devant la scène et ont réveillé les festivaliers alanguis à coup de tubes comme "Moving to New York" ou "Tokyo (Vampire and Wolves)". Le final sur "Let's Dance to Joy Division" a déclenché une vague d'applaudissements mérité.

 

 

Tandis que le soleil descendait gentiment, les fans d'indie-rock se rendaient à la Blue Stage pour écouter The Shins. C'est un euphémisme de dire que je les attendais beaucoup et pourtant, comme beaucoup, j'ai été déçue. Ok, ils ont puisé dans leurs quatre albums dont le dernier PORT OF MORROW et ont chanté à la perfection, mais le tout cachés derrière leurs lunettes de soleil et communiquant peu avec le public. Une ambiance plus intimiste leur correspondrait mieux. On garde quand même en tête leur dernier hit "Simple Song" ou encore l'énergique "So Says I".

 

 

Sur la White Stage, c'est la belle suédoise Lykke Li qui allait, elle, communier avec le public. Dans des habits et un décor noir, la chanteuse électro-folk adore la scène et le public le lui rend bien. Remaniant ses intros pour les titiller le public, elle a transcendé la foule que ce soit avec "Sadness Is A Blessing" ou "Little Bit". Et en finissant avec "I Follow Rivers", le public zurichois était conquis.

 

 

Place sur la Blue Stage à LA tête d'affiche de la soirée, The Killers. Les fans étaient au rendez-vous et ils ont été comblés. Brandon Flowers avait le sourire jusqu'aux oreilles et une énergie communicative. Lui et son compère Dave Keunung à la guitare et même le batteur Ronnie Vannucci Jr. jouaient avec le public. Dès l'entrée en matière avec "Somebody Told Me", le public se déchaine.

 

 

Et les tubes se suivent: "Smile Like You Mean It", "Spaceman" ou encore "Human" ponctués par une chanson de leur nouvel album qui sortira cet automne: "Miss Atomic Bomb" ou par une reprise de "Forever Young" d'Alphaville. Et pour terminer cette soirée sur la Blue Stage, quoi de mieux que "When We Were Young" en rappel?

 

 

La soirée s'est poursuivie en mode électro. Simian Mobile Disco a sorti son DJ set et a fait danser le Dance Circus avant de laisser la place au phénomène Skrillex. Attention, tympans fragiles s'abstenir! Celles et ceux qui ont quitté l'enceinte avant la fin du show pouvait encore l'entendre loin à la ronde!

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page