dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Pully For Noise 2012

Pully For Noise 2012

Review

Pully For Noise, Pully (CH), jeudi 23 août 2012

REVIEW - Placée sous le signe du folk, la première soirée du 16ème For Noise a vu se succéder découvertes et artistes confirmés sur les 3 scènes du festival. Comme chaque année une part importante de la programmation tourne autours des musiciens suisses.

 

Du For Noise cuvée 2012 on aurait tort de ne retenir que les têtes d’affiche ( Patti Smith, dEUS, Feist ). Le site se remplit gentiment que la première révélation du festival entre en scène : Nadja Zela et son brute folk magistral ouvre les feux au Demovie Salon. Mais l’on peut plutôt parler de confirmation tant son dernier album WRONG SIDE OF TOWN a été salué par la critique. L’audience clairsemée et dégoulinante ne connaît manifestement pas encore la zurichoise mais elle a tout fait pour conquérir le (trop maigre) public présent avec un show parfait. Mais malheureusement pas le temps de profiter de la fin du concert qu’il faut courir voir Of Montreal, qui comme leur nom ne l’indique pas, sont américains. Seul groupe de la soirée à qui l’on ne peut absolument pas coller l’étiquette folk. Le groupe sautillant et grimé délivre en fait un genre d’electro-glam- disco-pop difficilement identifiable. Viennent ensuite Merz et Domi Chansorn qui font le plein à l’Abraxas et au Demovie Salon. Domi Chansorn était manifestement l’artiste à ne pas rater ce soir. Arrivé trop tard, désolé. Merz, quant à lui délivre un rock minimal assez convaincant que l'on avait déjà pu apprécier au Bourg ce printemps.

 

Vous l’aurez compris c’est Feist qui canalisera l’attention du public lors de cette première soirée du For Noise. Depuis son premier passage à Pully en 2005 la canadienne a acquis un statut quasi culte à la sortie de REMINDER en 2007 et l’attente de l’assistance était grande. Feist rejoint enfin la grande scène au même moment que la pluie se met à tomber sur le publique pulliéran ne refroidissant en rien l’entrain de ce dernier. Le son est excellent, les jeux de lumières intenses; la belle capture immédiatement son public. Les titres de son dernier album en date (METALS) sont de toute beauté (The Bad in Each Other, How Come You Never Go There, A Commotion) et la sensibilité de la chanteuse se ressent, s'apprécie, tout comme cette voix haute et assurée (The Circle Married The Line). Une bien belle soirée qui laissera des étoiles plein les yeux aux festivaliers.

 

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page