mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Deftones

Archives des mots-clés : Deftones

Souscrire au flux

Deftones

Après "Diamond Eyes" sorti en 2010, les californiens de Deftones signent leur grand retour cette semaine. En effet, après l'annonce d'un nouvel album intitulé "Koi No Yokan", le groupe vient ... Lire la suite »

Rock en Seine

Les franciliens attendaient ce moment avec impatience, les premiers noms pour l'édition 2012 de Rock en Seine sont tombés ! Après un festival réussi l'an passé avec Foo FIghters, Arctic ... Lire la suite »

Minkus

Ce troisième album vient mettre en place une musique colérique emmenée par une voix féminine solide qui n’a rien à voir avec les cochonneries de female voice qu’on entend maintenant ... Lire la suite »

Palace Inopia

Le groupe est né en 2006 et a récemment fait l’objet d’une mini-révolution en changeant de line-up et en optant pour Shakespeare au détriment de Molière. Après MEMO (2007) et LES CHANCES QU’ON SE LAISSE (2009), c’est donc au tour de ARMS WIDE OPEN de voir le jour. Dans ce nouvel opus, les quatre gars de Palace Inopia (Boo, Drix, Séb et Viktor) nous proposent un univers empli d’émotions où se mélangent la mélancolie, le désespoir, la révolte et la fatalité mais aussi une petite dose d’optimisme et un désir d’authenticité : un vrai appel à l’introspection. Musicalement, le groupe alterne entre puissance et plénitude, transitions facilitées par le chant de Boo, tantôt clair, tantôt crié. Cela nous fait inévitablement penser à du Deftones version WHITE PONEY, mais puisque ses influences sont nombreuses (on pense à Incubus mais surtout à A Perfect Circle, particulièrement leur deuxième THIRTEENTH STEP), Palace Inopia n’est une pâle copie de rien, tout en n’étant pas un mix insipide de tout. Le groupe trouve son propre chemin entre rock alternatif et post-rock avec une pointe de noise et d’électro : un univers torturé mais jamais tortueux, car nombreux sont les morceaux très bien amenés. Lire la suite »

Deftones

Un week-end de fou au Fri-Son ! Après Arno le vendredi et Aaron le samedi…c’est au tour du repos dominical d’être perturbé par la venue des monstres du métal alternatif : Deftones !!! Lire la suite »

Hickey Underworld

A la première écoute, on en resterait sur le cul...ca existe encore des labels qui sortent ce genre d'album? Un album avec des vrais gros pains dedans! Enfin...plutôt un album avec un mec qui fait des pains avec ses baguettes...non...pas un truc genre Live Aid ou dans chaque CD on aurait glisse un pain a renvoyer au plus vite a Addis Abeba, non, juste quelques trucs a la batterie qui choquent l'oreille de l'auditeur assez régulièrement. On s'apprête a vite ranger le disque dans les caves encombrées du rayon hard/emo-core mais quelques mélodies entêtantes reviennent familièrement nous hanter et puis cette voix...puissante, enragée et déchirée, noyée de saturation...comme la gratte d'ailleurs. Alors on y retourne et on se renseigne un peu. Loin d'être manchot, le batteur de nos 4 amis belges pratique un jeu rythmique base sur le quatre quart (ou un truc comme ca, "comme pour la valse" me précise un ami viennois qui s'y connaît), qui peut surprendre au début mais qui donne une folie et une originalité indéniable aux compos excellentes de cet Hickey Underworld. Lire la suite »

Pukkelpop

Pukkelpop, un nom franchement bizarre pour un festival belge qui s'annonce tout simplement incroyable. Lords of Rock y sera présent pour goûter à un line-up tout simplement incroyable et surtout à la bière belge (avec modération). Lire la suite »

Montreux Jazz 2006 | Deftones

Lorsque l?on se prépare mentalement à un concert de Deftones, on s?imagine tout de même passer une soirée bien mouvementée, rentrer au minimum avec de la bière dans les cheveux ou une extinction de voix. Et bien ce concert au Miles Davis Hall est loin d?être le cas. Lire la suite »

Revenir en haut de la page