mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Chad Smith

Archives des mots-clés : Chad Smith

Souscrire au flux

Chickenfoot

Lorsqu’on examine de près ce line-up, on a « le piquet » comme on dit par chez-moi ! Jugez plutôt : Sammy Hagar au chant, Michael Anthony à la basse, Satriani à la guitare ... Lire la suite »

Black Country Communion

Très bon LP qui se découvre un peu plus à chaque écoute. Hughes est impérial comme d'habitude, délivrant un jeu de basse puissant et fin à la fois, il suffit d'écouter le martèlement de "Black Country", la fine rythmique de "The Great Divide" ou encore la nouvelle relecture de "Medusa" s'il était besoin pour s'en convaincre. Niveau voix que dire ? Aucune perte d'octave depuis les seventies, à faire pâlir d'envie Gillan et Coverdale et le format Groupe le cadre un peu plus, ce dernier ne jouant pas la surenchère sur les titres chantés en commun avec Bonamassa. Le jeu de Bonham est convaincant grâce à une frappe sèche et lourde à comparer avec celui de Chad Smith sur les derniers efforts solo de Hughes. Je ne connais pas assez Dream Theater pour comparer le jeu de Sherinian sur ce disque mais les nappes de claviers et d'Hammond sont distillées avec parcimonie, juste ce qu'il faut pour relever la sauce : impeccable. Lire la suite »

Montreux Jazz Festival, première semaine!

Montreux, je ne t’aime pas. Montreux, je ne t’aime en fait que 2 semaines par année. Tu sais, Vevey est bien plus jolie, moins huppée, plus prolo et donc moins énervante. Et à côté de toi, même Lausanne passe pour être une ville active. Mais toi, Montreux, tu sais mieux que quiconque t’entourer. Montreux, tu as su te doter sans grand frais d’un joli patronyme, Jazz, et d’une résonnance à nulle autre pareille en Suisse. Tu prêtes ton cadre enchanteur à une équipe de petites fourmis inépuisables, qui font de toi chaque année, sans exception, la place la plus chère à de tout un pays. Et le lieu le plus cher aussi. Mais passons… A passé 40 ans, ton festival a bien évolué mais res Lire la suite »

Chickenfoot

Bien entendu , on ne pouvait pas s'attendre à une révolution musicale même avec un tel line up. Allez-vous vous relever la nuit pour passer ce disque ? Non, sûrement pas mais... Les quatre musiciens ont appliqué à la lettre les règles du Big Rock U.S : rythmique poids lourd, guitares saturées et une voix capable de décorner les bœufs ! Sammy Hagar et Michael Anthony faisaient déjà preuve d'une certaine expérience via Van Halen, Montrose et également en solo pour Hagar. Satriani et Smith ont juste eu à rentrer dans le moule. Chad Smith avait déjà gouté au style via certains titres de Glenn Hughes pour lesquels il participe depuis quelques années maintenant et Satriani ne demandait qu'à pouvoir rejoindre un groupe capable de mettre ses envies musicales en avant avec surtout un frontman en « voix » là où le guitariste avoue avoir un certain complexe. Lire la suite »

Revenir en haut de la page