mercredi , 19 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Alice Cooper

Archives des mots-clés : Alice Cooper

Souscrire au flux

Bo

Que sait-on sur Bo ? Pas grand chose en fait, on sait qu’il est parisien (il se définit d’ailleurs comme un songwriter-crooner-pop-trentenaire-parisien), qu’il a déjà sorti deux albums, 323 ZAP SHANGAI ... Lire la suite »

Gov’t Mule

Que faisiez-vous le 31 décembre 1999 ? Cette date unique que tout le monde se rappelle avec le 11 septembre 2001. Bien que ce n’était pas le changement de millénaire, le passage à l’an 2000 a été l’objet de tous les fantasmes. Entre bug informatique, fin du monde et entrée dans une ère futuriste, on ne savait pas trop à quoi s’attendre. De quelle manière avez-vous célébré cette date ? Devant la Tour Eiffel ? Sous acide dans une soirée techno ? A la maison avec des amis et un chapeau pointu sur la tête ? Tant de possibilités… A un concert ? Si vous lisez ces quelques lignes, vous étiez peut-être à un concert rock ? Le groupe de Blues-Rock Gov’t Mule a choisi cette dernière option, ils ont enterré les années 90’s sur scène au Roxy Théâtre d’Atlanta Lire la suite »

The Jayhawks

Tout au long de leur carrière (grosso modo 1987-2004), les Jayhawks ont été une incongruité totale. C’est ce qui a toujours fait à la fois leur charme (sur le plan artistique) et leur malheur (commercialement parlant). Mais il faut dire que débarquer fin 1992 (leur premier album, BLUE EARTH, paru en 89, était passé totalement inaperçu), au moment où l’Amérique toute entière pogotait au son de Nirvana, de Pearl Jam ou de Soundgarden, avec un album de country-folk-rock (HOLLYWOOD TOWN HALL) rempli de mélodies sublimes et d’harmonies gorgées de soleil n’était définitivement pas le moyen rêvé pour parvenir à vendre des disques chez l’Oncle Sam. Dommage…Les Jayhawks se sont formés au milieu des années 80 sous la forme d’un trio mené par un leader-songwriter-chanteur-guitariste nommé Mark Olson. Lors d’un de leurs tout premiers concerts, l’un des rares spectateurs présents dans la salle se présente à eux : il se nomme Gary Louris, il est lui-même aussi chanteur et guitariste. Le trio finit par l’engager en tant que quatrième membre. Le groupe ainsi constitué compose, tourne, enregistre un disque qu’il fait presser lui-même à quelques milliers d’exemplaires seulement (disque totalement introuvable aujourd’hui) et sort son premier vrai album, BLUE EARTH, en 89. Ce premier album propose une musique très folk, très country, très roots, encore très marquée par ses influences (Gram Parsons, Neil Young, The Byrds, etc) comme on peut le constater sur les deux extraits proposés sur cette compilation nommée MUSIC FROM THE NORTH COUNTRY (parmi lesquels « Two Angels » qui sera retravaillé sur l’album suivant). Lire la suite »

Noisettes en interview

Noisettes n'est pas qu'un single, l'entêtant “Don’t Upset The Rythm. Noisettes n'est non plus un groupe prétexte à mettre en avant Shingai Shoniwa, la chanteuse atomique. Non, Noisettes un un groupe, un trio pour être plus précis, et excelle dans l'éclectisme. Rencotre avec Jamie Morrison, batteur du groupe. Lire la suite »

MJF 2009

C’était sensé être la soirée hype du Montreux Jazz version 2009 : en ce mercredi 8 juillet au Miles Davis Hall, la programmation proposait toutefois une soirée trop éclectique pour être considérée comme tel. Lire la suite »

Montreux Jazz Festival, première semaine!

Montreux, je ne t’aime pas. Montreux, je ne t’aime en fait que 2 semaines par année. Tu sais, Vevey est bien plus jolie, moins huppée, plus prolo et donc moins énervante. Et à côté de toi, même Lausanne passe pour être une ville active. Mais toi, Montreux, tu sais mieux que quiconque t’entourer. Montreux, tu as su te doter sans grand frais d’un joli patronyme, Jazz, et d’une résonnance à nulle autre pareille en Suisse. Tu prêtes ton cadre enchanteur à une équipe de petites fourmis inépuisables, qui font de toi chaque année, sans exception, la place la plus chère à de tout un pays. Et le lieu le plus cher aussi. Mais passons… A passé 40 ans, ton festival a bien évolué mais res Lire la suite »

Lordi

Rappelez-vous de ce fameux concours de l'Eurovision 2006. Ce concours récompensant en général des ballades niaises de chanteurs venus des pays de l'Est avait révélé un groupe « atypique », Lordi avec son hymne parfaitement kitsch et hardrock des 80's "Hardrock Hallelujah". Atypique oui, car les membres du groupe sont tout simplement, souvenez-vous, déguisés en infâmes monstres. Si le groupe avait choqué l'église, vos grands-parents et surtout Michel Drucker qui avait tout de même déclaré: « Éloignez les enfants du poste, ils vont faire des cauchemars. J'imaginais pas les Lapons comme ça. Ils seront au zoo de Vincennes à la rentrée. » ou encore « Ce show fabuleux qui va être remporté par ... du hardrock. (rires) Je vais le faire écouter à ma chienne, qui va devenir dingue », ils avaient surtout fait rire et fait plaisir à tous les fans de rock. Même si la qualité de leur musique reste anecdotique, leur victoire dans une émission réservée à la variouse douteuse avait soulevé une vague d'enthousiaste et de curiosité autour de ce groupe scandinave. Mené par le grand méchant M. Lordi, le groupe qui mêle avec subtilité les films d'horreur et le concept de Kiss en est déjà à son cinquième album avec DEADACHE. Car, oui Lordi, c'est un groupe de hardrock et pas juste une blague montée pour remporter l'Eurovision (ah bon?). Après, la question qui peut nous venir à l'esprit est sans doute: était-ce vraiment un choix judicieux de continuer à faire de la musique? Lire la suite »

Revenir en haut de la page