mercredi , 1 décembre 2021
Nous n’avons plus besoin de présenter Polar à nos lecteurs helvétiques, puisque celui-ci s’est déjà formé un nom à l’échelle nationale. Chez nos amis français, le succès pointe son nez grâce notamment à des artistes comme Miossec et Cali qui l’ont soutenu ou embarqués sur la route. Débutant sa carrière avec des albums en anglais, Polar avait surpris son public avec JOUR BLANC sorti en 2006. Il était passé au français avec des textes signés Miossec. Un album qui avait plutôt choqué les puristes, mais qui lui avait aussi ouvert d’autres

Polar

Nous n’avons plus besoin de présenter Polar à nos lecteurs helvétiques,
puisque celui-ci s’est déjà formé un nom à l’échelle nationale. Chez nos
amis français, le succès pointe son nez grâce notamment à des artistes comme
Miossec et Cali qui l’ont soutenu ou embarqués sur la route.
Débutant sa carrière avec des albums en anglais, Polar avait surpris son
public avec JOUR BLANC sorti en 2006. Il était passé au français avec des
textes signés Miossec. Un album qui avait plutôt choqué les puristes, mais
qui lui avait aussi ouvert d’autres horizons.
Cette année Polar, Eric Linder de son vrai nom, joue la carte de la rebelote
avec un nouvel opus en français, FRENCH SONGS. Si JOUR BLANC avait surpris,
voir déçu une partie du public, le millésime 2009 prouve définitivement que
l’artiste a eu raison de chanter en français.

Allons droit au but, cet album
est vraiment très bon. Alors certes, nous restons dans un domaine assez soft,
que l’on peut classer entre pop-rock, folk et bien sûr chanson française.
Les titres sont très propres et beaucoup sont calibrés pour être sur les
ondes. Mais quand on entend le nombre de niaiseries qui passent à la radio, on
peut se réjouir que les programmateurs décident de diffuser du Polar.
On y retrouve donc des titres très efficaces, pop-rock, que l’on retient
facilement (« Assez pour nous », « Je suis revenu ») qui ont en outre une
rythmique assez rapide. Avec quelques sonorités folk, certains titres ont
aussi tout pour plaire (« Amène le vent »). Dans un genre plus mélancolique
il y a l’excellent morceau « Le Chauffeur » et « Avec des si » co-écrit
avec Stephan Eicher. Les ambiances de cet album sont vraiment agréables, les
titres défilent, on se sent bien. Seul bémol, un petit passage à vide entre
les morceaux 9-11 (encore que… les goûts et les couleurs…).

Quoi qu’il en
soit, on termine ce FRENCH SONGS en beauté avec « A la fraîche » et « Some
Velvet Morning » reprise de Lee Hazelwood, musicien américain décédé il y a
2 ans.
Que rajouter de plus ? Merci à Polar de nous faire vibrer et de nous partager
son univers. Et pour les inconditionnels, sachez que notre helvète sera en
concert le 10 juin à Pully lors du Festival’entre 2 à l’Octogone ainsi
qu’à l’Estival Open Air d’Estavayer-le-Lac à la fin du mois de juillet.

About Anthony

:-)

Check Also

Big Dez – Chicken in the Car and the Car won’t Go

Big Dez est de retour ! Bien qu’il n’ai jamais vraiment quitté nos cœurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.