Sorti chez l'excellent label Bella Union (distr. Irascible), le premier album de Lawrence Arabia est une splendide collection de chansons. S'il se grille au référencement Internet, le Néo-Zélandais suscite des belles échappées cérébrales, comme c'est le cas pour notre journaliste. Extraits choisis pour la minute détente de Lords of Rock. Piano, chœurs aériens, ambiance ouatée, mais, mais...serait il possible que j'ai été victime d'un retour dans le temps, ou suis-je mort ? Bonjour les Beatles, les Beach Boys...ah tiens, une guitare légèrement garage, enfer éther-nisé ? Ca respire l'atmosph...Air. Fermons les yeux, les décennies défilent à reculons, hello John, hello George, vous attendez Paul et Ringo? Pourtant je croyais que Paul etait là depuis longtemps ?! Hum, ca devait être un sosie... Ouhouuujouuuu ahhhhhhhh douce béatitude, doo wap wap, claps your hands... Décidemment c'est cool le paradis, groovy baby ! Mais où sont mes lunettes violettes, la chemise à jabots fleuris. La crise ? Où ca ? Pas vue, en tous cas avec un proto reggae comme 4, elle n'a pas du parvenir jusqu'à mes royales oreilles.

Lawrence Arabia

Sorti chez l’excellent label Bella Union (distr. Irascible), le premier album de Lawrence Arabia est une splendide collection de chansons. S’il se grille au référencement Internet, le Néo-Zélandais suscite des belles échappées cérébrales, comme c’est le cas pour notre journaliste. Extraits choisis pour la minute détente de Lords of Rock.

 

Piano, chœurs aériens, ambiance ouatée, mais, mais…serait il possible que j’ai été victime d’un retour dans le temps, ou suis-je mort ? Bonjour les Beatles, les Beach Boys… Ah tiens, une guitare légèrement garage, enfer éther-nisé ? Ca respire l’atmosph…Air. Fermons les yeux, les décennies défilent à reculons, hello John, hello George, vous attendez Paul et Ringo? Pourtant je croyais que Paul etait là depuis longtemps ?! Hum, ca devait être un sosie…
Ouhouuujouuuu ahhhhhhhh douce béatitude, doo wap wap, claps your hands… Décidemment c’est cool le paradis, groovy baby ! Mais où sont mes lunettes violettes, la chemise à jabots fleuris. La crise ? Où ca ? Pas vue, en tous cas avec un proto reggae comme « Auckland CBD Part Two », elle n’a pas du parvenir jusqu’à mes royales oreilles.

 

C’est cool le paradis

 

Jouez Lawrence, résonnez trompettes, brise tiède dans mes cheveux fleuris, oui je vaiiiiis a San Francisco, en haut, en bas, to the left, to the right…
Vous êtes beaux mes beautiful peoples, toi aussi mon sergent poivre, sonne ta trompette, Zorro s’est échappé! Et redonne-moi de ton délicieux bonbon acide-ukulélé. Annie aime les sucettes ? Mais sait-elle au moins twister ? Écoute Annie, écoute Ringo frapper ses peaux et suis le, dans le ciel, avec des diamants.
J’ouvre un œil, pas de doute, c’est mon portable qui sonne, l’an 2000 est bel et bien derrière nous, mais la bonne nouvelle c’est que maintenant ils font du Mika pour adulte!

About Anthony

:-)

Check Also

Volbeat – Servant of the Mind

Moins de deux après le dernier album, les danois reviennent avec un huitième album. Je …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.