Chuck Prophet

Le moins que l’on puisse dire c’est que Charles W. « Chuck » Prophet n’en est pas à coup d’essai avec TEMPLE BEAUTIFUL, il s’agit là de son 12ème album solo en 25 ans de carrière. S’il n’a jamais écris le single qui le rendra riche et célèbre, il a néanmoins pris part à de nombreux projets plus ou moins connus tels Green on Red, The Spanish Bombs (projet dans lequel les musiciens jouent le célèbre album des Clash LONDON CALLING), ou encore The Mission Express.
Si l’écriture de TEMPLE BEAUTIFUL s’articule autour de sa ville d’adoption – San Francisco – l’univers musical prend sa source sur le vieux contient. En effet, Il est difficile, à l’écoute de cet album, de ne pas penser aux Clash, notamment sur "Temple Beautiful", "Left & Right Hand" ou "White Night, Big City". Mais n’est pas Strummer qui veut et notre prophète s’égard parfois dans un mélange des genres quelque peu déconcertant. Néanmoins l'écoute du disque est plutôt agréable et le personnage est attachant. Levez la main droite et dites "Je le jure"

 

 

 

Check Also

Meshuggah est (in)Immutable

TRASH METAL – Meshuggah produit peu mais de la qualité. Carré comme un emballage Ikea, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.