dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Tremplin Emergenza

Tremplin Emergenza

Finale nationale

Bataclan, Paris (FR), dimanche 1er juillet

REVIEW - De temps en temps ça fait du bien de dénicher les futures pépites de demain. Le 1er juillet dernier nous étions comblés avec la finale du tremplin Emergenza organisée au Bataclan...

 

Plus de mille participants, et seulement 16 en finale… Autant dire que les groupes français les plus prometteurs sont réunis ce soir ! Dont les Good Night Junkee. Ce groupe parisien a déjà deux ans d’expérience dans les jambes, et a sorti son premier EP en février : « Of The Weak But Dangerous Numbers You Can’t Dial ». Un nom à rallonge, on vous l’accorde, mais ça vaut le détour. Le trio déborde d’énergie, et nous livre un rock indé avec quelques influences anglaises. Quelques dates prévues à la rentrée dont l’OPA Bastille (Paris) et Bordeaux. Leur EP est en écoute sur facebook, alors on y va : https://www.facebook.com/goodnightjunkee

Mais aux yeux de Greg, le bassiste, les meilleurs ce soir sont les Olympia Fields. Ah bon, ça nous intéresse, on file les voir. Seulement 6 mois après leur formation, les rennais de Olympia Fields se retrouvent déjà sur la scène du Bataclan. Une montée fulgurante, qui témoigne de leur succès ! La veille, ils étaient en première partie de Deportivo, rien que ca ! Leur premier EP sorti cette année s’intitule « Stolen Kiss », orienté plutôt pop rock british, dans la lignée des Foals, ou encore Two Doors Cinema Club. Le premier clip est prévu pour la rentrée, et une date à Nantes dans les jours qui suivent. Les Olympia Fields sont partout, et gagner cette finale leur permettrait de faire une date en Allemagne, bonus non négligeable.

Good Night Junkee montent sur scène à 20H15 pour 5 morceaux. Ils sont à l’aise sur scène, débordent d’énergie, et la transmettent au public vraiment réceptif. Ils jouent deux titres de leur EP : It Might Be Long, et Spring Time Riots, plus violent qui fait légèrement penser aux Clash. On a même droit à quelques confettis pour embellir le tout. Un show très réussi, qui les classent parmi les meilleurs de la soirée !

C’est au tour des Olympia Fields, un des groupes les plus jeunes, mais pas des moindres ! Le chanteur est déchainé, s’impose parfaitement sur scène et communique énormément avec le public. Les musiciens suivent très bien la cadence, et font une meilleure prestation que certains groupes avec plus d’expérience ! Leur pop rock anglaise réveille les foules, des bons rythmes agités qui donnent envie de bouger. Alors bien sûr, on pourrait avoir une impression de déjà vu avec ce style rock en vogue en ce moment, mais ils arrivent à créer leur univers, et ca plaît. Ils jouent 5 titres, dont deux présents sur leur EP : "Cold Love" et "Stolen Kiss".

C’est l’heure des résultats, et de nombreux prix sont décernés en plus des gagnants qui iront en Allemagne. Vous vous rappelez des Stereofish, qu’on avait rencontré en demi finale du tremplin Rock The Gibus ? Ils terminent 7èmes , et Edie rafle le prix de la meilleur chanteuse ! Pour les découvrir en détails, c'est par ici : https://www.facebook.com/wearestereofish

Les Good Night Junkee quant à eux récoltent le prix des meilleurs arrangements, Greg celui de meilleur bassiste, et arrivent 3èmes . Sur 1000 groupes, c’est plus qu’honorable. Et on avait raison de miser sur les Olympia Fields puisqu’ils arrivent 2nds, mais cela s’est joué à très peu d’après le jury. On leur attribue en plus le prix du meilleur show, ce qui leur assure trois dates parisiennes à la rentrée ! Que demande le peuple ?

https://www.facebook.com/pages/Olympia-Fields/200368050037556

Les gagnants sont les Joking de Lyon, avec un rock 60’s très entrainant.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page