mercredi , 21 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » La Route du Rock – Samedi

La Route du Rock – Samedi

Samedi 13 août 2011

REVIEW - Et si la pluie avait donné un bon coup de fouet rock au festival ? Trombes d'eau, de la boue jusqu’aux genoux, ça c'est rock'n roll ! Deuxième soirée de la Route du rock hier. Soirée que les festivaliers ont commencé la soirée le moral dans les chaussettes, chaussettes bien au chaud dans les bottes obligatoires hier soir. Mais c'était sans compter sur certains artistes programmés ce samedi qui nous ont offert de purs moments de plaisir musical. Jusqu'à l'orgasme.

 

Mystique

A commencer par  Low et leurs envoûtantes mélodies dont certaines n'étaient pas sans rappeler celles d'un Neil Young au meilleur de sa forme. Un son grave et ténébreux comme un  vieil acteur de cinéma. Les mormons, programmés à l'origine le dimanche avaient demandé à pouvoir jouer le samedi. Chez les mormons, ont ne joue pas le jour du seigneur ! Et c'est à croire qu'ils ont emmené avec eux les dieux du rock, car un peu plus tard, un petit miracle s'est produit.

 

Petit miracle

Les vieux fans avaient peur. Depuis 2004 les new-yorkais de Blonde Redhead ont troqué leur son déglingué et noisy à souhait pour des balades électro-pop, très jolies, mais pas toujours très remuantes. Et puis Kazu Makino est entrée sur scène dans sa petite robe blanche. Et puis les jumeaux Pace ont commencé à chatouiller leurs instruments. Et puis, pendant une heure, plus personne n'a senti la pluie. Voix d'ange, sonorités évanescentes secoués par des spasmes de guitare électrique. Le moment était magique. Kazu Makino qui s'est pourtant excusée « désolé, je suis fatiguée », a réussi à aller chercher au fond d'elle même une énergie presque proche du désespoir. Fatiguée ? Pas tant que ça puisque la belle est revenue quelques heures plus tard pour un petit featuring aux côté de Battles. Mais ne sautons pas les étapes.

 

 

Instant Rock

Leur dernier album, BLOOD PRESSURES, en a déçu quelques uns. Autant dire que le duo de The Kills était attendu au tournant de la scène. Résultat des courses ? A deux, Jamie Hince et Alison Mosshart font toujours autant de bruit qu'un groupe de 10 musiciens. Son gras et saturé, quelques tubes de MIDNIGHT BOOM et sous une pluie battante, les festivaliers qui s'arrachent de la boue pour sauter et slamer. Pas de doute, on est bien à la Route du Rock !

 

Impressionants Battles

Les Kills ont chassé la pluie et il y avait encore du monde vers 2h du matin pour accueillir le trio américain de Battles. « Inclassable » est le mot qui revient le plus. « Une sacré claque » tout de même pour beaucoup de festivaliers et comme nous vous le disions plus haut, les new yorkais se sont même offert le luxe de se faire accompagner au chant par Kazu Makino, la voix des Blonde Redhead. De quoi boucler la boucle de cette belle soirée. De quoi boucler la bouche des mauvaises langues. Et de quoi boucler la bouche des nuages. Ce dimanche le soleil est de retour à Saint-Malo (il paraît que les organisateurs ont retrouvé le marabout et lui ont fait écouter du Aphex Twin jusqu'à ce qu'il fasse revenir le beau temps au dessus du fort de Saint-Père).

 

 

Troisième et dernière soirée ce dimanche où l'on surveillera de près le son très mordant de Crocodiles et où l'ont verra si Faris Badwan, le chanteur de The Horrors revenu expressément du Japon pour accompagner Cat's Eyes, aura tenu le décalage horaire.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page