mercredi , 21 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Coilguns

Coilguns

Stadia Rods

Label: Autoproduction / Dead Dead Dead Music

METALCORE – Nous aimons avoir régulièrement des news de nos chauds-de-fonniers préférés, à savoir les très prolifiques Coilguns, qui, entre les tournées de The Ocean, se défoulent dans leur side-project.

La dernière fois qu’on avait eu des news, c’était pour le SPLIT avec Kunz. Deux projets sur un même album, 3 musiciens et une brutalité à toute épreuve. Aujourd’hui, c’est STADIA RODS qui nous intéresse, et pour tout vous dire, les neuchâtelois n’ont pas perdu de leur vitalité… Au contraire, c’est toujours aussi puissant par moment (Parkensine), mais le groupe ne se contente pas d’envoyer la sauce du début à la fin comme de bourrins. Ils apprécient aussi les ambiances sombres, assez lentes, saturées et instrumentales (In The Limelights, The Shuftan Process part 2). Toutefois, on retiendra principalement les titres explosifs comme "Parkensine" et "Witness The Kern Arc", car franchement on aime bien entendre la voix qui braille de p’tit Louis.

 

 

Et oui, Le bassiste Louis Jucker n’a cette fois pas pris son instrument de prédilection et se contente de poser sa voix. Et quelle voix mes amis ! Un chant poussif, qui peut à la fois nous claquer à la tronche, qui peut être guttural ou encore presque parlé lors de certains passages. Du coup, c’est Jona Nido qui s’occupe exclusivement des cordes (il nous explique comment il fait pour remplacer la basse avec sa gratte dans la petite vidéo en dessous) et on retrouve naturellement Luc Hess martelant ses fûts. Les musiciens ont enregistré ces 6 titres en un jour durant l’été passé et le résultat est là ; c’est propre, c’est de grande qualité et ça débouche la tuyauterie…  C’est ce qui est chouette avec le trio de la Chauds-de-Fonds, ce côté passionné, authentique qui se retrouve jusque dans la conception de la pochette « Homemade » de l’album.

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore pris leur billet pour le concert ce soir au Romandie et qui rêvent d’émotions fortes, soyez rassurés, il reste des places. Le groupe partira ensuite en tournée à travers l’Europe et sera en France pour deux dates début avril. Ne les manquez pas !!

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page