mercredi , 1 février 2023

Benjamin Biolay

Avec cette VENGEANCE, Benjamin Biolay, enfant terrible de la chanson française devenu maintenant incontournable dans l’Hexagone (tant aux yeux de ses pairs que du grand public), tient là son 6ème album studio. Son prédécesseur, l’excellent LA SUPERBE, adoubé par le gotha parisien, avait placé la barre haute. Dans cette perspective, VENGEANCE nous laisse une impression mi-figue mi-raisin, pas que cet album soit mauvais en soi, au contraire, mais qu’il apparaisse quelque peu poussif. Du point de vue des mélodies et des textes, il y a un petit relent de facilité (comme s’il était nécessaire de toucher un maximum de monde, sans autre forme d’objectif), alors même que l’artiste a multiplié les « featurings », notamment avec Vanessa Paradis, Orelsan, Oxmo Puccino, Carl Barat, ou encore Julia Stone : peut-être fallait-il mettre la compresse sur l’aspect bling-bling et promotionnel. On aurait été cependant beaucoup moins critique si cet album était celui d’un illustre inconnu, alors ne boudons pas notre plaisir et écoutons cette VENGEANCE avec une oreille attentive et, somme toute, satisfaite. "Profite",  "Sous le lac gelé" et son petit côté aérien que l’on retrouve tout au long de cet opus, "Marlène déconne", mais surtout "Confettis", avec la succulente voix de Julia Stone, sauront convaincre plus d’un récalcitrant, qui garderont néanmoins toujours LA SUPERBE en évidence dans leur discothèque.

Check Also

Magoyond – Necropolis

OVNI – Magoyond. Retenez bien ce nom. Un album inclassable! Embarquez en direction de Necropolis. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *