vendredi , 22 octobre 2021

Family

« Portrait of an American Family », le jeu de mot était tout trouvé pour lancer cette chronique. Mais à regarder de plus près la pochette, les personnages n’ont rien de la famille américaine modèle et l’ambiance qui règne en deviendrait presque malsaine.  La musique de Family n’a rien de malsaine par contre. C’est un metal (post-metal) lourd, assez lent avec une voix criée (genre hardcore) qui vient des tripes. La basse surdynamitée a toute son importance, les riffs répétitifs lorgnent parfois dans le stoner et l’ensemble est très cohérent. Il n’y a d’ailleurs  pas de titres à mettre en évidence, PORTRAIT est un album qui s’écoute du début à la fin. Les chansons sont longues et chacune d’entre elles s’apparentent à des expérimentations où l’auditeur se laisse guider dans les univers proposés. Malgré la lourdeur, il y a un des passages très aériens (Othermother) et d’autres ou la technique des musiciens s’apprécie. On pourrait citer les influences d’Isis ou de Neurosis, voire même de Tool, The Ocean, Unsane ou Mastodon.

 

 

Le combo s’est formé à Brooklyn (New-York) et compte dans ses rangs des musiciens de divers horizons. Un batteur de formation jazz de la Nouvelle Orléans, un chanteur-bassiste de Caroline du Sud et des guitaristes New-Yorkais. Ce premier album est à saluer, il s’adresse clairement aux amateurs du genre. Pour les non-initiés (sludge, post hardcore, post metal), c’est un pas à franchir. Mais l’effort en vaut la chandelle.

About Anthony

:-)

Check Also

Amaranthe, la plus belle plante du rock

POWER METAL – Quelques mois avant la sortie de son sixième album studio intitulé « Manifest », …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.