jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Movie Star Junkies

Movie Star Junkies

Melville

Voodoo Rhythm Records


Dès les premières notes de “The Curse”, le style encore inconnu de cajun rock’n’roll prend tout son sens. Ca sent la transpiration, le charbon, le whiskey bu au goulot, le sexe sale. Lent, de mauvaise humeur, froissé par la gueule de bois, ce disque raconte des histoires de naufragés (au sens propre comme au figuré – ne le sommes-nous pas tous?), de religion, d’amours perdues, d‘Herman Melville (Moby Dick – à croire, après Led Zeppelin et l’artiste suisse Biggles, que cet écrivain du IXXème sècle aura influencé pas mal de musiciens!), et plus encore. Une voix désespérée aux intonations à la Nick Cave, un orgue plaintif et gémissant rappellent des ambiances à la Birthday Party ou encore Gun Club.

Bien que le tout puisse sembler brouillon de premier abord, on note rapidement que l’ensemble est superbement maîtrisé, que rien n’est laissé au hasard et que tout est calculé pour donner tel ou tel effet. Mais “Dead Love Rag “sort incontestablement du lot ! Tout à fait radiodiffusable, il ne trahit en rien la vision garage du groupe. Quant au très Neil Young “Eleanor” il suffira d’une écoute pour vous convaincre que cet album vous fera autant voyager qu’il vous excitera, qu’il accompagnera à merveille vos dimanche matins avec de la tresse au beurre, qu’il s’écoutera pendant les coups d’un soir, pendant les moments de déprimes, de joies, de pauses clopes… la liste est longue !

Il s’agit-là sans doute d’un des meilleurs albums sortis sur le label culte Voodoo Rhythm depuis deux bonnes années. Un must-have.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page