samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Paléo Festival 08

Paléo Festival 08

Dimanche 27 juillet


dionysos15h dimanche après-midi. Conférence de presse en forme de bilan pour les organisateurs de ce  33ème Paléo Festival. Rien de négatif au menu, juste une profonde envie de faire mieux l’année prochaine et cette confirmation, oui Paléo est aussi bien un festival de musique qu’un événement socioculturel. Quelques chiffres pour finir, 600 accréditations « presse » accordées cette année (un record), budget total de ce mastodonte près de 20 millions de CHF. Place à la musique (après l’apéro, offert par le Paléo, merci !).

16h, c’est les zurichois de Redwood qui lancent les débats sous un club tent déjà bien rempli. Du hard-FM familial, bien punchy, carré, très pro. On pense à Kelly Clarkson. Le public du Paléo aime ce groupe, dès lors une ambiance bon enfant s’installe. Le groupe captive son audience en avec notamment leur tube « Fat Chance » et une conclusion en forme de reprise de Neil Young.

REMAutre groupe suisse, autre scène, autre sytle avec les lausannois de Favez qui ouvrent la grande scène et de fort belle manière. Leurs quatre derniers albums sont passé en revue, beau moment de ce Paléo 2008, le public suit bien les chevaliers lausannois. Pendant ce temps-là, le duo Cocoon retourne le club tent à sa manière, douce et délicieuse. Plus tard les toulousains de Dionysos (des habitués) se jouent facilement de l’assistance de la grande scène à leur manière joviale et joueuse. Rien de nouveau sous le soleil.

Une foule se presse vers le chapiteau, Yaël Naim pour sa dernière tournée de festival semble ravie par l’accueil. Son folk/pop séduit, d’entrée le festivalier excité et aviné se calme, lâche sa bière, des larmes couleront. Elle nous fera même une reprise « d’une copine à elle » Toxic de Britney Spears, comme quoi. Beau moment.

La plaine de l’Asse se bonde pour un dernier baroud d’honneur. REM attire les regards de tous. Superbe concert des américains, au fil du concert du groupe de Reno, la plaine se vide soit pour aller finir cette superbe semaine auprès des belges de Vive La Fête ou plus simplement pour aller reprendre son train-train car demain c’est lundi et lundi rime avec boulot.


Photos © Paléo festival


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page