jeudi , 20 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Montreux Jazz Festival 2008

Montreux Jazz Festival 2008


Du 4 au 19 juillet 2008


«Hercules & Love Affair et Neon Neon remplacent Fisherspooner le 4 juillet au Miles Davis Hall»: c’est par ce court communiqué que le staff du Montreux Jazz évoque le désistement des excellents et trop rares Fisherspoonner. Le ton est donné : finie l’époque où le festival semblait intouchable et hors du marché des gros mastodontes européens suiveurs de modes. Cela dit, il continue de jouir d’une aura plus que justifiée qui fait que les grands noms se retrouvent à intervalles réguliers sur les bords du Léman.

À propos de grands noms justement, en voici un – en instance de consécration – présent cette année : Jack White, non pas avec sa fausse sœur Meg sous l’égide des White Stripes, mais bien avec son supergroupe The Raconteurs. Déception de ne pas le voir en duo garage? Certes, mais Jack et son acolyte Brendan Benson risquent de provoquer une véritable petite émeute du côté du Miles Davis Hall, le lundi 7 juillet. Accompagnés de la nouvelle sensation new-yorkaise Vampire Weekend, ils consituent de toute évidence un des évènements de cette excitante 42ème édition.

Car les bonnes soirées ne manquent pas. Lori Immi, programmatrice du Miles Davis Hall, avait toutefois avoué avoir toujours de grandes difficulté à faire venir des grands noms associés à des jeunes groupes hypes. On se souvient en effet du bide lors de la venu des Others ou de Devendra Banhart il y a quelques années.Rassurons-nous, en 2008, on ne fait toutefois pas dans la demi-mesure : Gnarls Barkley et Travis réunis sous le même toit au Stravinsky alors que Das Pop, The Gossip et The Kills retourneront le Miles Davis le même soir (jeudi 10 juillet), c’est l’audace qui prime et l’assurance de l’éclectisme. La très jeune Adele ainsi que Mark Ronson, DJ, rappeur et accessoirement producteur (Amy Winehouse et le futur nouveau Kaiser Chiefs, excusez du peu) devraient aussi faire parler d’eux le samedi 12. Mais c’est sans doute le mercredi 16 qui devrait remporter la palme de la classe : avec The National et les nouveaux venus The Kissaway Trail, Interpol prouveront qu’ils sont bien un des groupes les plus importants de la décennie avec leur new-wave jouée sur du velours. Autrement moins sobre – et c’est le coup «people» de l’année – la venue de Babyshambles devrait assurer son lot de frêles groupies aux pieds de ce cher Pete Doherty fraîchement sorti de prison après une peine écourtée, encore une fois. Le gros bordel du festival? Les prometteurs Blood Red Shoes, dans la même veine que les oubliés The Subways, devraient assurer plus qu’une simple première partie des déglingués londoniens.

On les oubliait presque : Madness seront aussi présents à Montreux et vont faire taire les détracteurs arguant que le ska, c’est bidon. Voici donc les dignes successeurs des Specials – déjà cinquantenaires depuis le temps – qui risquent d’en faire voir de toutes les couleurs à un public qui aurait goûté aux escapades rap-new rave (oui ça existe) de la fashionista Santogold. Les Suisses Fiji, gagnants du concours Under The Sky 2007, seront aussi de la partie en cette soirée du mardi 8. On avait annoncé ci-dessus la défection de Fisherspooner : remplacé donc par les gay-friendly new-yorkais Hercules & Love Affair (la question est : Anthony Heagerty sera-t-il là?) et Neon Neon, il y a de quoi se consoler amplement. D’autant plus que The Whip seront là de même que les Brésiliens CSS qui viendront pour l’occasion célébrer la sortie de leur second album ce soir d’ouverture de festival, le vendredi 4 juillet.

Et les groupes suisses dans tout cela me direz-vous? Les années passent, et hormis les vieux Gotthard présents il y a deux ans, rien ne change : si Sophie Hunger partage l’affiche avec la tricoteuse Camille et la sensation Yael Naim, il faut bien avouer qu’il faudra se lever tôt (c’est à dire à 17h) pour voir quelques compatriotes braver la pelouse du Parc Vernex pour ce qui est du fameux Festival Off. Stevans, lauréat tout comme Fiji du concours Under The Sky 2007, auront eux le plaisir de tenter de capter l’attention rétive des fans absolus et des curieux qui viendront voir les habitués du coin, Deep Purple. Cette année encore, on ne se trompera pas : le suisse le plus prisé ne sera pas un artiste, mais bien Claude Nobs. Pour la dernière année président, comme le dit la rumeur ?

Dans notre élan, on a presque omis de dire que Lenny Kravitz sera aussi de la fête le mercredi 16. Leonard Cohen, qui passera le mardi 8, doit bien rire de cette belle – et unique – faute de goût dans la programmation de ce 42ème Montreux Jazz Festival.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page