Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Paléo Festival 07, samedi

Paléo Festival 07, samedi


Samedi 28 juillet


Ce samedi rock’n’roll commence fort avec les Français de Stuck In The Sound. Seul groupe à être programmé deux fois cette année, les Parisiens font très fort et délivrent un live set avec caractère et attitude. Les titres de leur album Nevermind The Living Dead sont interprétés pour le plus grand plaisir du public qui est ravi d’une entrée en matière par force guitares saturées et décharges électriques contrôlées. Merci à Stuck In The Sound de sonner aussi anglo-saxon et de relever ainsi le niveau de la scène rock française. Les titres s’enchaînent les uns après les autres, la communication avec le public est parfaite. Rien à redire si ce n’est: tant mieux!
Ensuite petite pause, on s’envoie quelque chose de gras et sucré avant d’aller assister au concert de Hey Hey My My. Groupe récent formé par des membres de British Hawaii. Mais cette fois-ci, rien à voir avec du punk rock. Les mélodies sont douces, la musique est plutôt pop. C’est étonnant à quel point des types qui faisaient du punk sont capables de produire une musique aussi belle et aussi fine. On pense notamment à "Too Much Space", "I Need Some Time", ou encore "Poison", merveilles de songwriting. Décidément, on reprend espoir dans la musique rock hexagonale. Le Club Tent, au début plein à un tiers s’est maintenant complètement rempli. Chacun est fasciné par la propension de ces artistes à produire tant de qualité à chaque morceau. À la fin du concert, ils seront même rappelés sur scène, chose très rare pour un groupe qui ne constitue pas une tête d’affiche. Soulignons également le fait que la grande majorité de l’audience est restée jusqu’à la fin du concert. Très peu de va-et-vient durant le set de Hey Hey My My. Et dire qu’ils étaient là pour remplacer les Anglais de The View… Nous attendons avec impatience la sortie de leur premier disque dans le courant du mois de septembre!
Un grand trou sans rock s’ensuit jusqu’à une heure du matin. L’occasion d’aller écouter un peu Gad Elmaleh se moquer des blonds et de retenir quelques bâillements devant Air, qui ne sont définitivement pas fait pour le live. Ou alors qui devraient réserver à leur public des concerts un peu plus sauvages. Pas étonnants qu’ils ne tiennent pas la tête d’affiche…
Nous attendons avec impatience les Young Gods, déjà plus de vingt ans d’existence et toujours pas de lassitude du côtés des fans et auditeurs actifs. Nous croisons plusieurs groupes qui se sont produits ce soir sous le Chapiteau. La réputation de l’équipe de Franz Treichler dépasse nos frontières depuis déjà bien longtemps. Et "Kissing The Sun" reste toujours tellement moderne, tout comme "Freeze". Que dire d’un concert des Young Gods que l’on ne sache pas encore? Que c’est le seul groupe à réussir à faire venir, en plus du staff du festival, d’autres musiciens à ses shows. Bref. Encore une fois, la performance a été mémorable, deux rappels ont été nécessaires, dont l’un acoustique, durant lequel nous avons pu découvrir le morceau "Charlotte", absolument magnifique. Une tournée acoustique est à prévoir, mais avant nous aurons l’occasion de les admirer interpréter leur album TV In The Sky dans son intégralité au Pully For Noise Festival.

C’est ainsi que se termine notre périple rock au Paléo Festival, en cette année 2007. Nous sommes très heureux d’annoncer un bilan très positif, une fois de plus, avec 225’000 visiteurs sur six jours et aucun incident grave à déplorer. Nos remerciements vont à l’organisation et à la programmation de ce festival incomparable auquel c’est toujours un honneur et un privilège de pouvoir prendre part. À l’année prochaine et d’ici-là: Keep On Rockin’ !!!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page