Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Référendum 2011

Référendum 2011

Nos choix

REFERENDUM – Allez, ne soyons pas originaux et faisons comme presque tous les médias sur cette planète en fin d’année, à savoir le bilan de ce qui s’est passé durant les 12 derniers mois. Une partie de l’équipe Lords of Rock s’est prêté au terrible jeu des « gagnants-perdants » de 2011. Choix personnels, révélations, déceptions, l’équipe de Lords vous lâche ses impressions.

 

Eléonore Payro:

Groupe de l’année : Arcade Fire. Un troisième album sorti certes en 2010, mais couronné d'un grammy en février dernier, un court métrage primé, et une tournée extraordinaire, les Canadiens étaient omniprésents cette année
Concert : Arcade Fire au Montreux Jazz
Albums de l’année : EL CAMINO – The Black Keys. Des mélodies imparables couplées d'un groove rock destructeur, comment ne pas être immédiatement conquis ? THE ENGLISH RIVIERA – Metronomy. Plus pop et moins électro, Metronomy a fait danser la terre entière sur ses refrains entêtants. SKYING – The Horrors. L'album de la maturité : planant habilement dans le son noise des années 80, le groupe fait définitivement oublier son passé de groupe de punk chevelu. Résultat, un album idéal.
Révélation : Connan Mockasin – FOREVER DOLPHIN LOVE. Un album-concept parfait, psyché, electro, pop et déjanté pour la nouvelle coqueluche de la scène indé.
Déception : The Strokes – ANGLES. Trop d'espoirs et d'années d'attente pour le nouvel album des prodigieux New Yorkais, qui livrent en 2011 un opus incohérent, prévisible et vite oublié
Film : Black Swan. Aronofsky au sommet de son art, un scénario diablement intelligent, le talent d'actrice de Natalie Portman, récompensée aux oscars et la prouesse d'avoir réussi à dépoussiérer le ballet et Tchaïkovski.
Livre : La vie très privée de Mr Sim – Jonathan Coe

 

Jonathan Massonnet :

Groupe de l’année : Mister Heavenly…un exemple de “super-groupe” réussit…pour les fans de rock indie montréalais…
Concert : QOTSA à Düdingen, grande Kilbi ! The National au Paléo…pour l’intensité.
Albums de l’année : Herman Düne, TRANGE MOOSIC / Lou Reed & Metallica, LULU / Mister Heavenly, OUT OF LOVE / Other Lives, TAMER ANIMALS
Révelation: Agnès Obel, PHILARMONICS (sorti fin 2010, mais découvert en 2011)
Déception: Fleet Foxes
Film: This Must Be The Place
Livre: Je ne suis pas sûr que les lecteurs de Lords soient des fans de macroéconomie. 

 

Math Evéquoz :

Groupe de l’année : Red Hot Chili Peppers
Concert : Brian Setzer Rockabilly Riot Annecy Arcadium Juin 2011
Albums de l’année : Raphael Saadiq : RADIO (pour la chanson : The Perfect Storm) / Foo Fighters : WASTING LIGHT (pour la chanson : Rope) /The Raptures : HOW DEEP IS YOUR LOVE (pour la chanson : It takes time to be a man)
Révélation : Warpaint
Déception : Séparation de Silverchair et décès d’Amy Winehouse
Film : The Artist
Livre : Keith Richards, Life (sorti fin 2010, mais lu en 2011)

 

 

Lisa Giraud Taylor:

Groupe/artiste de l’année : Arctic Monkeys / Brian Wilson
Concert: Honest Jon's Chop Up à Marseille – Fiesta des Suds 30 octobre 2011
Albums de l’année : Arctic Monkeys SUCK IT AND SEE / Bill Ryder Jones IF / Mamas’Gun THE LIFE AND SOUL et hors compétition (car attendu depuis environ 40 ans) The Beach Boys SMILE (un joyau pour mes oreilles)
Révélation : Starlines
Déception : Coldplay
Film : The Tree of Life (Terrence Malick)
Livre : La Casati (Camille de Peretti)

 

Anthony Oussin:

Artiste de l’année : Eddy Mitchell
Concert : Eddy Mitchell Ma dernière séance à l’Olympia de Paris en septembre
Album de l’année : Laurent Voulzy LYS AND LOVE
Révélation : Adèle (révélation réelle 2011 pas le 1er Lp)
Déception : Coldplay XYLO MYLOTO (Bobo’s zic en force !)
Livre : Keith Richards, Life (sorti fin 2010, mais lu en 2011)

 

Damien Rodrigues:

Groupe de l’année : Cage The Elephant (des petits jeunes qui ont remis le grunge au premier plan et qui explosent outre-Atlantique, en faisant notamment la première partie de Foo Fighters sur leur tournée nord américaine)
Concert : Foo Fighters – Rock en Seine – Paris (premier concert des Foo Fighters de ma vie, après avoir vu Dave Grohl avec Them Crooked Vultures au Zénith de Paris en 2010, sa prestation à la tête des Foo m'a électrisé, j'étais en transe pendant 2h00)
Albums de l’année : Foo Fighters – WASTING LIGHT / Cage The Elephant – THANK YOU, HAPPY BIRTHDAY / Stupeflip – THE HYPNOFLIP INVASION
Révélation : Foster the People (Avec leur premier album TORCHES, le groupe originaire de L.A. a inondé les ondes U.S. depuis le printemps. J'attends avec impatience le second album pour voir s'ils confirment.)
Film : Sans identité (un bon thriller avec comme héros Liam Neeson et un scénario qui retourne l'esprit)
Livre : Carte blanche (le premier James Bond se déroulant à notre époque avec une intrigue bien ficelée qui donne envie de finir le roman d'une traite)

 

 

Julie Buclin:

Groupe de l’année : Anna Calvi car en plus de lancer un single qui était une vraie tuerie, le reste de l'album était très bien et ses prestations scéniques aussi.
Concert : Alors là j'hésite entre Arcade Fire, Eurockéennes Belfort et The National, Paléo. La poussière ou la boue et deux poids lourds musicaux. Mais même si j'ai adoré The National et l'ambiance qu'ils ont mis sous le Chapiteau, mon côté fan va prendre le dessus et voter pour Arcade Fire, et les morceaux que tu peux hurler tellement tu les connais, le videoshow à tomber et une première à Belfort.
Albums de l’année : Dum Dum Girls ONLY IN DREAMS / Florence and The Machine CEREMONIALS / Death Cab for Cutie CODES AND KEY
Révélation : Brigitte, une reprise décalée de NTM les a fait connaître mais leur album a su montrer qu'elles aussi savaient écrire et composer. Et sur scène, la mayonnaise prend et le public reprend en coeur. Seront-elles se réinventer pour ne pas lasser en 2012?
Déception : The Antlers, BURST APPART, malheureusement mille fois moins bien que HOSPICE
Film : Black Swan
Livre : "Leche" de R. Zamora Linmark

 

Emmanuel:

Artiste de l’année : Mikael  Åkerfeldt (Opeth)
Concert : Opeth au Bataclan le 16 novembre 2011
Albums de l’année : Opeth HERITAGE / Steven Wilson GRACE FOR DROWNING / Avishai Cohen SEVEN SEAS
Révélation : Van Canto
Déception : Le dernier disque de Jamait
Film : Polisse
Livre : Influence de François Roustang

 

Damien Zéni :

Groupe de l’année : TV On the Radio. un excellent nouvel album et une superbe collaboration sur le dernier Tinariwen. Si à ça vous ajoutez, l'élégance, la dignité et la force d'avoir assuré une tournée alors que le bassiste Gerard Smith décédait d’un cancer des poumons la semaine suivant la sortie de l’album, je ne vois pas comment on ne pourrait pas leur tirer notre chapeau.
Concert : The Antlers au For Noise : Un concert d’une rare intensité. Leur musique prend vraiment une autre dimension en live, même lorsqu’ils jouent à 18h devant un public clairsemé!
Albums de l’année : The Black Keys – EL CAMINO. Intemporel et tout simplement indispensable! / M83 – HURRY UP, WE’RE DREAMING Electro, pop, dream, psyché, rock: l’album le plus complet de l’année / 13 & God – OWN YOUR GHOST. L’énergie débordante et le rythme fou de Themselves associés à la subtilité et la finesse de The Notwist. Un pur régal!
Révélation : Washed Out – WITHIN AND WITHOUT. Très attendu après son premier EP, Ernest Greene livre un album digne des espoirs placés en lui.
Déception : Miracle Fortress – WAS I THE WAVE. Après leur énorme premier album on trépignait d’impatience mais à l’écoute du dernier opus, un seul constat : la production électro trop fade nous fait amèrement regretter les guitares.
Film : Drive de Nicolas Winding Refn avec Ryan Gosling. Magnifiquement sombre.
Livre : Pas lu de livre édité en 2011, mais pour une bonne prise de conscience : « L’empire de la honte » de Jean Ziegler sorti en 2005, mis à jour en 2009 et lu cette année.

 

 

Joëlle Fantoli:

Groupe / artiste de l’année : Coldplay / Selah Sue
Concert : Foo Fighters (Rock en Seine, Paris)
Albums de l’année: Izia – SO MUCHE TROUBLE / Anna Calvi – ANNA CALVI / The Black Keys – EL CAMINO
Révélation: Anna Calvi
Déception: Lady Gaga
Film: Black Swan
Livre: Apocalypse bébé (Virginie Despentes) ou Le C.V. de Dieu (Jean-Louis Fournier)

 

Nicolas Boche: (photographe):

Artiste de l’année: Anna Calvi son premier album  est excellent et qu'elle assure en concert. Une voix et une virtuosité à la guitare qui laisse sur le cul.
Concert: PJ Harvey au Paléo. La quasi intégralité de son dernier album (LET ENGLAND SHAKE) y est passé agrémenté de quelques morceaux plus anciens et indémodables. Un concert de PJ c'est un vrai spectacle avec une scénographie et des éclairages hyper étudiés. Un tout grand moment que même la pluie et la boue n'auront pas gâché.
Albums de l’année: Girls – RECORD 3. un rock sombre sous des airs faussement pop avec des choeurs tout droits sortis d'un vinyle soul des seventies / Anna Calvi – ANNA CALVI. on l'a déjà dit : une voix exceptionnelle et un jeux de guitare impressionnant. Un très grand album / The Kills – BLOOD PRESSURES moins pour la qualité des morceaux que pour parce que cette "reformation" assez inespérée me fait très plaisir. Et enfin mention special pour Peter Kernel, WHITE DEATH BLACK HEART un très bel objet (et oui en 2011, la musique ne se conçoit pas uniquement sous forme d'octets à télécharger). Du tout bon rock électro, accrocheur et spontané.
Révélation: Lana Del Rey. Un buzz énorme alors qu'elle n'a pas encore enregistré son premier album. Les 3 morceaux actuellement disponibles sonnent tous comme des "hit singles" en puissance.
Déception: Le dernier album des écossais de Sons & Daughters (MIRROR MIRROR). Après 2 premiers albums géniaux en 2004 (LOVE THE CUP) et en 2005 (THE REPULSION BOX) et un autre correcte en 2008 (THIS GIFT) leur dernière livraison et une grosse déception.
Livre: TripoliWood de Delphine Minoui, les dernières heures du régime libyen racontées par une journalise parquée avec ses confrères dans un palace de Tripoli.

 

Vincent Burgy (Responsable Actualité):

Concert: En festival: Electrelane au festival Nox Orae, à La Tour-de-Peilz et en salle: Tindersticks au Victoria Hall, Genève

Les albums de l’année: Real Estate avec l'album DAYS / Papercuts avec l'album FADING PARADE / Chad Vangaalen avec l'album DIAPER ISLAND

Révélations: The Weeknd, Azealia Banks, Wols, Dillon

 

 

 

Nevena Puljic (Rédactrice en chef adjointe):

Groupe de l’année: The Horrors. On aurait pu les imaginer se ramasser en beauté avec la relève de PRIMARY COULOURS. Pourtant, SKYING affirme leur place de leaders au sein de la scène anglaise et internationale. Ce quinquet londonien a encore démontré son talent en live, le 28 novembre dernier au PTR (Usine) de Genève. Rappelons encore un beau side-project pour Faris Badwan, Cat's Eyes. 2011, l'année The Horrors?
Concert: The Black Angels au PTR (Usine) de Genève dans le cadre du festival Antigel. Le psychédélisme était de rigueur en cette soirée de janvier 2011. Le groupe texan excelle tant par sa maîtrise que lors des longues improvisations. Ou comment l'ivresse s'installe dans une salle par le seul pouvoir de la musique.
Les albums de l’année: Connan Mockasin : FOREVER DOLPHIN LOVE. L'univers mystique de cet artiste australien en aura sans doute enchanté plus d'un. La pureté du son intervient comme une brise d'air frais dans cette année mouvementée / John Maus: WE MUST BECOME THE PITILESS CENSORS OF OUR LIVES. Attention OVNI. John Maus et son originalité ont d'abord fait le buzz au sein de la blogosphère, avant d'atteindre de nouveaux fans aux quatre coins de la planète / Wild Beasts SMOTHER. Wild Beasts est l'un de ces groupes dont on sait déjà qu'ils compteront dans les vingt prochaines années. Et si toutefois ils s'arrêtaient de composer, leurs albums, eux, seraient éternels.
Révélation: Esben And The Witch. Tant grâce à ce fabuleux premier album VIOLET CRIES qu'à leur live récemment à l'Amalgame d’Yverdon, le groupe basé à Brighton offre à son public une qualité irréprochable. Un monde de contes de fée, pas si rose que celui auquel on nous havait habitués enfant.
Déception: Fleet Foxes. On attendait tant de leur deuxième opus. Et pourtant, HELPLESSNESS BLUES, sans être foncièrement mauvais, nous laisse sur notre faim. Pareil pour la performance live au Fri-Son récemment. Un concert lissé, fait pour plaire au grand public mais dont on ne retient que de l'indifférence. Dommage.

 

Anthony Golay (rédacteur en chef):

Groupe de l’année: The Black Box Revelation, The Black Keys et tous les supers groupes qui ont un nom en Black (The Black Angels, Black Mountain… Black Sabbath 2012 ?)
Concert: En festival, Queens Of The Stone Age au Kilbi. La tête d’affiche de ce festival alternatif. La claque! En salle, Carl Barat à l’Usine dans le cadre du festival La Bâtie. Son album solo tourne régulièrement sur la platine. Un sacré bonhomme.
Les albums de l’année: Black Box Revelation – MY PERCEPTION. Les Belges ont tout simplement la classe et ce dernier disque s’apprécie au fil des écoutes. Super concert à L’Amalgame récemment / Karma To Burn – V. Du stoner assez lourd qui nettoie la tuyauterie. Aussi au Kilbi, ceux qui n’avaient pas de boules quies sont sourds à l’heure actuelle! / Portugal The Man – IN THE MOUNTAIN IN THE CLOUD. Des hymnes psyché pour s’envoler.
Révélation: The Vaccines et Monoski . Les fribourgeois de Monoski ont sorti un premier album NO MORE REVELATIONS qui déchire! Allez immédiatement l’écouter!
Déception: Radiohead THE KING OF LIMB. On ne va pas refaire l’éternel débat, mais quand même… Meeeerde, ces mecs ont fait OK COMPUTER par le passé… Et aussi déçu par les grosses productions du genre Red Hot Chili Peppers.
Film: Poulet aux Prunes. Je n’ai pas vu énormément de film au cinoche cette année, mais j’ai apprécié celui-ci. Même si c’est triste… bouhhh
Livre: Rock Addictions de Pascal Pacaly, car oui, je suis addict….

 

 

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page