mercredi , 14 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Marseille

Archives des mots-clés : Marseille

Souscrire au flux

Nada Surf

  Nada Surf est souvent réduit à un titre populaire "Popular" (évidemment que j’allais le faire ce jeu de mots idiot) ou à leur reprise de l’Aventurier d’Indochine mais ils ... Lire la suite »

Référendum 2011

  Eléonore Payro: Groupe de l’année : Arcade Fire. Un troisième album sorti certes en 2010, mais couronné d'un grammy en février dernier, un court métrage primé, et une tournée extraordinaire, ... Lire la suite »

Les Blaireaux

C’est sur qu’avec un nom comme les Blaireaux, on sait d’avance qu’on s’attaque à un univers fait de second degré, d’humour et de franche rigolade. On n’est pas là pour se prendre au sérieux, mais attention, on ne fait pas n’importe quoi non plus. Les Blaireaux connaissent la musique, de nombreux instruments se retrouvent sur scène et il arrive qu’ils se la jouent parfois music-hall avec les chœurs et tout l’orchestre qui va derrière. Ca swing baby ! Yeah ! Et presque un peu trop, on aimerait parfois que le groupe se lâche un peu plus et fasse un peu plus de bruit. Bon, c’est vrai que le format « album » n’est pas le top pour juger un tel groupe, car il est clair que les Blaireaux sont avant tout un groupe de scène. Il faut bien de temps à autre mettre toute cette énergie sur un disque, mais nous sommes tous d’accord pour dire que c’est en live que le groupe lillois s’éclate le plus. Lire la suite »

The H.O.S.T

C’est vrai que Marseille n’est pas spécialement réputé pour sa scène rock. On pense à un tas de trucs (le foot, la mer, le foot, le rap, le foot, la canebière, le foot) avant d’évoquer les groupes de rock marseillais. Et pourtant vous pensez bien qu’avec un tel bassin de population, il y a des tas de groupes et de nombreux rockers prêts à se défouler sur leur musique favorite. Alors laissez-nous vous présenter The HOST : Julien, Vincent et Thomas, trois garçons bien déterminés à faire vibrer le Stade Vélodrome à coup de guitare électrique. Après un premier EP en 2008, ils ont sorti et autoproduit LOVE, BIRTH & DISILLUSIONS en 2010. Les trois musiciens citent volontiers Pearl Jam, QOTSA, The Beatles ou encore Led Zeppelin comme influences. Ces quelques noms nous remplissent naturellement de joie et de plaisir et c’est avec une certaine curiosité que nous écoutons les 13 morceaux qui composent cet album Lire la suite »

Revenir en haut de la page