vendredi , 28 janvier 2022

tUnE YaRdS

Pas besoin de milles explications, ne passons pas par quatre chemins, allons droit au but : W H O K I L L est sans conteste l'un des meilleurs albums de cette année et il le restera ! Prétentieux ? Certes oui, mais une fois que vous aurez gouté cette galette, vous n’aurez pas d’autre choix que de rejoindre ce point de vue. L’énergie dégagée par les percussions, la pointe d'électro, le soupçon de cuivres, juste ce qu'il faut de cordes est d’une lumineuse efficacité. En associant le tout aux variations de la touchante et puissante voix de Merrill Garbus cela en devient même diabolique. Il est désormais certain que vous sortirez de la première écoute de ce cocktail explosif complètement pantois. Tellement scotché qu'il vous sera difficile de passer à autre chose. L'expérience de ce disque risque de vous marquer à jamais.

 

 

Vous le verrez, "My Country" vous bousculera d’entrée. L’écoute de "Es-So" puis de "Gangsta" sera déstabilisante, percutante, brutale voire violente pour les plus sensibles d’entre vous. Vous ne saurez plus où vous êtes, ce que vous faisiez ni même ce à quoi vous pensiez.  Par la suite "Powa" vous permettra de souffler un peu, tout en vous emportant gentiment dans des airs à peine tourmentés. "Riotriot" continue sur la même lancée en y ajoutant quelques turbulences.  Une fois l’intro de "Bizness" passée vous ouvrirez brusquement les yeux! Ça y est, à ce moment là vous serez arrivé au sommet de votre périple.

S'en suit alors "Doorstep", magnifique transition d’une douceur qui vous amènera dans le doute tout en vous maintenant dans le rythme. Ce n'est qu'arrivé sur "You Yes You" que vos pieds toucheront à nouveau le sol, mais ne vous leurrez pas; ce n'est pas pour autant que vous aurez le contrôle de vos membres. Au moment de "Wooly Wolly Gong", vous reprendrez vos esprits. Cette balade vous permettra enfin d'effectuer une première analyse de l'état de votre corps et de votre esprit.

Si par hasard vous vous étiez arrété, "Killa", le dernier titre, vous remettra en mouvement mais cette fois de manière contrôlée et ce jusqu'à la dernière note. Ce n'est qu’après celle-ci que votre corps reprendra possession de vous et que pour une raison inconnue vous repartirez pour un tour… puis un autre, puis un autre…

About Anthony

:-)

Check Also

Steve Vai – Inviolate

J’ai toujours été à la fois fasciné et agacé par Vai. D’un côté, très bon …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.