Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Black Atlantic

The Black Atlantic

Reverence For Fallen Trees

Beep Beep / Irascible


FOLK Made in Holland. L’autre pays du fromage, comme on dit en France. Pour ce qui
est de la musique, la Hollande se fait plus rare. Les Black
Atlantic, pour ce premier album après un EP, confirment leurs
influences à la fois nordiques, tout en étant inspiré d’un pop folk plus
européen ou américain.

Un album très calme, vaguement dans l’esprit planant
d’un Vangelis, avec une instrumentation plus proche d’un Mike Oldfield, et
pourtant. Jamais on ne trouverait l’origine du groupe, version celtique d’un
groupe folk. Par contre, la pochette est celle d’un dessinateur né en Alsace,
mais évoque la encore ce coté nordique et bon enfant.
Calme, très calme. On se voit dans un pays d’Europe du Nord, avec que de la
neige, quelques rares brises ici et là. Les mouvements sont lents, sans être
longs. Ce sont presque des paysages peints. C’est un peu la même impression
que donne la musique. Les amateurs de metal lourds doivent passer leur chemin.
Ici, tout est bien harmonisé, avec un piano, une harpe celtique, une flute, un
ukulélé, parfois une guitare folk, et plus rarement, des percussions.
Pourtant, ces tableaux gardent un coté impressionniste et flous. Une part de
mystère.

L’ouverture annonce déjà la couleur du disque. Chœurs et piano, pas de
paroles, juste des accords très colorés. Une ouverture, dans le sens presque
de l’opéra. Un tableau sur lequel les mélanges de couleurs nous laissent voir
ce que notre imagination ressent. Bien sur, dans les titres suivants, la voix
douce du chanteur guide chaque chanson. Les titres, à la fois celtiques et
folks sont très jolis mélodiquement, mais manquent parfois de contrastes
entre eux. Un titre comme “Dandelion”, au tempo plus marqué, plutôt modéré,
passe presque pour rapide, comme quelque chose de moins brumeux et de plus
distinct dans ce paysage sonore volontairement flou que les titres précédants
auraient créés. Malgré de très belles trouvailles mélodiques, l’ensemble ne
se démarque pas par son originalité, malgré une formation peu classique
(généralement ukulélé, flute, percussions, piano pour ces quatre
musiciens). L’unité sonore du disque finit presque par le desservir par
moment, par manque de changements, de contrastes. L’animation du paysage manque.

Plutôt relaxant

Un disque très calme, très joli mélodiquement, mais un peu trop uni dans ses
couleurs. Un premier opus pas franchement raté, plutôt relaxant comme disque
comme le sont souvent les disques celtiques, peut-être un peu trop parfois.
Disponible au commerce, même en disque vinyle vert, on notera que l’album est
aussi téléchargeable gratuitement sur le site du groupe, donc profitez en pour découvrir l’autre pays du … celtique.

Et pour voir le groupe en live, rien de plus facile: les Hollandais seront en concert au Bleu Lézard de Lausanne le vendredi 4 juin. Un concert à ne manquer sous aucun prétexte!


Un commentaire

  1. GILLES WEGMULLER

    THE BLACK ATLANTIC
    … en concert au Bleu Lézard de Lausanne le 4 juin !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page