Vous êtes ici : Accueil » Archives des mots-clés : Alsace

Archives des mots-clés : Alsace

Souscrire au flux

Housebound

Dans la catégorie death metal, je vote pour Housebound, dans les millésimes de l’année. Cette formation alsacienne se produisant régulièrement dans la région s’est fait vraiment désirer. Quatre ans ont passé depuis un premier album qui avait été bien accueilli. On commençait à avoir soif, on approchait même la déshydratation. Et Housebound sort une grande cuvée pour nous rassasier. La recette semble proche du premier disque, sauf dans le mixage. Premières gorgées d’un vrai disque de metal en deux parties, et très prometteuses d’un bout à l’autre. Un titre sort déjà du lot à la première écoute par son contraste musical, c’est Dear Whoever. Ce dernier titre de cet EP est plus « planant ». On est quand même loin d’une balade, mais si les cinq premiers titres sont plus unis musicalement sans être trop ressemblant, ce dernier offre vraiment son lot de contraste, particulièrement sur les tempos et l’ambiance, tout en gardant des éléments musicaux typiques du genre, comme la guitare lourde et saturée. Techniquement, il n’y a rien à redire. Dans la virtuosité rythmique et technique des métaleux, on n’a rarement à redire sur la technique d’un groupe. Et comme on a trop l’habitude des choses au point, on ne le remarque même plus. Donc, je le remarque et je le dis, c’est maitrisé d’un bout à l’autre ! Coté composition, c’est vraiment réussi aussi. Un bon cru, comme on dit en Alsace ! Rien que le premier titre, Haws & doves, avec ses riffs accrocheurs, ses passages plus nuancés, et surtout une excellente musicalité qui fo Lire la suite »

The Black Atlantic

Un album très calme, vaguement dans l’esprit planant d’un Vangelis, avec une instrumentation plus proche d’un Mike Oldfield, et pourtant. Jamais on ne trouverait l’origine du groupe, version celtique d’un groupe folk. Par contre, la pochette est celle d’un dessinateur né en Alsace, mais évoque la encore ce coté nordique et bon enfant. Calme, très calme. On se voit dans un pays d’Europe du Nord, avec que de la neige, quelques rares brises ici et là. Les mouvements sont lents, sans être longs. Ce sont presque des paysages peints. C’est un peu la même impression que donne la musique. Les amateurs de metal lourds doivent passer leur chemin. Ici, tout est bien harmonisé, avec un piano, une harpe celtique, une flute, un ukulélé, parfois une guitare folk, et plus rarement, des percussions. Pourtant, ces tableaux gardent un coté impressionniste et flous. Une part de mystère. Lire la suite »

MJF 2009

C’était sensé être la soirée hype du Montreux Jazz version 2009 : en ce mercredi 8 juillet au Miles Davis Hall, la programmation proposait toutefois une soirée trop éclectique pour être considérée comme tel. Lire la suite »

Coming Soon en interview

Ils viennent d’Annecy mais ne le diront pas. D'aucuns les prendraient pour une parfaite troupe américaine. Si le même mensonge fait la veille par Naive New Beaters est facilement débuscable, personne n’est à l’abris de se tromper avec Coming Soon tant la similitudes est flateusement possible. Entre deux showcases brillament interprétés, visite de la loge du Jazz Café avec le groupe au complet, s'il vous plaît. Lire la suite »

Revenir en haut de la page