mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Sélection de nouveautés à découvrir

Sélection de nouveautés à découvrir

Mai 2011

DIVERS Chaque fin de mois, Lords Of Rock vous propose une petite sélection de son cru. Des nouveautés, des inédits, bref un melting pot de styles, différents labels. A vous de choisir, à vous de trier...

Notre coup de cœur de l’année dernière revient avec une édition Deluxe de son magnifique premier album PHILARMONICS. Agnes Obel qui nous avait fait le plaisir de venir au Bleu-Lézard pour un superbe concert, propose donc quelques morceaux live inédits (Smoke & Mirrors, Katie Cruel, Sons & Daughters, Louretta) enregistrés à Copenhague. En plus des live, cinq titres majeurs de PHILARMONICS sont en version instrumentale (Piano Sessions). Ce deuxième album complète le chef d’œuvre de l’artiste danoise mais n’apporte rien de bien nouveau hormis ces quatre titres en live. Un bel objet pour les fans ou un beau cadeau à offrir afin de faire découvrir cette musicienne talentueuse.

Label: Play it Again Sam (PIAS) / Musikvertrieb

 

 

Déjà le troisième album pour les ricains de Manchester Orchestra. Le groupe sort en ce mois de mai SIMPLE MATH, un disque d’indie rock qui est agréable à écouter. Le « Orchestra » se fait sentir par certains arrangements qui donnent de l’ampleur aux morceaux (Mighty, Pale Black Eyes), mais au final c’est quand le groupe se lâche que le résultat est le mieux (April Fool). On sent ce côté américain dans le son qui est parfois un peu trop propre pour de l’indie-rock, mais quand c’est bien produit comme ici, ça fait aussi du bien. Signalons le petit bijou de l’album, "Virgin", un titre sombre et efficace qui prend aux tripes très rapidement. Une lenteur et une lourdeur dans les riffs du couplet avec ces voix en chœur, miam…. Un vrai régal.

Label : Columbia / Sony Music

 

 

On l’avait découverte sur la compilation du FAIR 2011, voilà qu’elle sort son premier album INITIALE. Qui ça ? Ben L. Une lettre, une initiale pour le nom de scène de Raphaële Lannadère. La charmante chanteuse utilise une voix douce et suave dans un univers souvent romantique où pop et chanson française s’entremêlent. Des teintes électroniques peuvent apparaître (Pareil), mais resteront discrètes et aménagées en conséquence. Les titres à retenir en priorité sont sans doute "Jalouse", "Petite" et "Initiale". On regrette parfois qu’il n’y ait pas plus de diversité et de mélodies, mais le charme opère principalement en live. Elle sera d’ailleurs le 30 septembre à Genève et le 1er octobre à l’Echandole d’Yverdon.

Label : Tôt ou tard / Disques Office

 

 

Alvin Zealot, vous les avez peut-être croisés dans les cafés théâtres et petites scènes romandes lorsqu’ils sont passés il y a quelques mois. Ce groupe lucernois promouvait leur 1er album TEARS OF ST. LAWRENCE. Depuis, ils ont sorti un single sous forme vinyle "The Wolf" avec en face B "Out of The Window". Déjà que l’objet en lui-même est beau, le contenu vaut aussi le détour. Ce titre "The Wolf" est d’une intensité et d’une profondeur rare. Dans un registre rock aérien, il dégage un sentiment de plénitude et de mystère. La face B est aussi intéressante, mais ne touche pas autant l’auditeur que "The Wolf". On espère que le prochain album comporte des titres d’un tel acabit. En tout cas c’est bien parti. Un groupe à suivre, conseil d’ami…  En concert à Morges en septembre au Paillotte Festival (gratos).

Label : Goldon Records

 

 

Un drôle de parcours pour cette chanteuse…. En effet, la musique et l’amour sont parfois indissociables. Elle a d’abord chanté avec son premier mari (Jim Sykes) avant de rencontrer son nouveau compagnon (Phil Wandscher) à Seattle et de monter son groupe : Jesse Sykes & The Sweet Hereafter. Si les débuts sonnaient country, elle navigue actuellement entre folk et psyché. Notons aussi sa participation avec le groupe Sunn 0))) qui l’a fait connaître du public Doom (eh oui). Elle revient donc avec un 4ème album, MARBLE SON, qui ma foi ne renversera pas le cours de l’histoire, mais qui fera plaisir aux amateurs du genre. Les fans de Neil Young devraient apprécier. L’album débute avec un titre de plus de 8 minutes, histoire de calmer tout le monde. Notre coup de cœur ira néanmoins au très zen "Come To Mary". En fait, tout l’album est assez zen… malgré quelques envolées à la gratte de Wandscher.

Label : Fargo Records / Irascible

 

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page