dimanche , 23 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Rocky Votolato

Rocky Votolato

True Devotion

Barsuk Records


Pas très connu par chez nous, Rocky Votolato s’est pourtant déjà fait un nom en Amérique. Il revient avec un album qui ne répond pas entièrement aux attentes.

 

Folk You ! Encore et toujours du folk, on sent un second souffle pour la musique de Dylan ces derniers temps. Les grattes sèches et acoustiques remplaceraient-elles les guitares électriques ? En tout cas, Rocky Votolato n’a pas attendu cette nouvelle vague pour jouer du folk rock. Ce Texan d’origine sillonne les routes et concocte des albums depuis plus d’une dizaine d’années. Il a aussi fondé le groupe Waxwing du côté de Seattle avec notamment son frère Cody Votolato. Ce dernier était connu pour être membre du regretté groupe de post hardcore The Blood Brother. Il joue actuellement avec le groupe Jaguar Love.

 

Mais revenons à ce cher Rocky qui nous présente TRUE DEVOTION. Que dire de cet album ? Le seul point de comparaison que je peux faire c’est avec MAKERS sorti en 2006 qu’il m’avait été donné de chroniquer. De manière générale, le dernier opus est plus intimiste avec des titres guitare-voix dénudés d’arrangements superflus. On retrouve forcément cette grande qualité vocale, cette voix chaleureuse qui est la marque de fabrique de Rocky. TRUE DEVOTION est très sobre, peut-être même un peu trop. Après quelques écoutes, il n’y a pas beaucoup de titres qui ressortent du lot. On entend les morceaux en fond sonore, on a vite tendance à décrocher et penser à autre chose qu’à la musique. C’est un peu vache de dire ça, mais c’est vrai que c’est le genre d’album qui passe bien pour recevoir des amis et mettre en musique de fond lors du repas. Pauvre Rocky Votolato, un excellent musicien recalé en fond sonore. J’ai honte. Mais je dois admettre que je n’ai pas entendu ces petits plus qui m’ont fait vibrer sur MAKERS. Et soyons honnête, n’importe quel album de folk est agréable comme musique de fond. Ce n’est pas agressif, c’est plutôt apaisant et ça donne une chaleur à la pièce.

 

 

 

On trouve tout de même de bonnes choses, n’ayez crainte. En début d’album il y a quelques titres un peu plus rythmés que la moyenne, un peu plus complexes que le guitare-voix traditionnel. “Fragments” est un très bon titre avec une mélodie intéressante. “Red Rivers” permet au chanteur de pousser un peu plus sa voix. La rythmique est quant à elle plus marquée par le jeu de guitare.

 

Un album agréable, mais rien de bien nouveau

 

Dans la deuxième partie de l’album on est d’avantage dans ce folk rock classique, assez mélancolique. “What Waited For Me” a quelques petites notes par ci par là qui font que notre cerveau l’assimile à “Lady d’Arbanville” de Cat Stevens.
Du folk rock assez classique de manière générale, on reste beaucoup dans ce guitare-voix, mais en écoutant de plus près, on découvre les petites subtilités comme de la batterie électronique, de la viola, un peu de piano, un solo de guitare électrique ou encore quelques passages d’harmonica. Un album agréable, mais rien de bien nouveau.
Pour celles et ceux qui hésiteraient à se procurer TRUE DEVOTION, sachez que ce brave Rocky reverse une partie des bénéfices à une œuvre caritative.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page