vendredi , 18 janvier 2019
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Merzhin (1ere partie Coffees and Cigarettes)

Merzhin (1ere partie Coffees and Cigarettes)

Nomades Tour

Le 29 Novembre 2018 à Le Ferrailleur, Nantes (FR)

Premier concert depuis mon arrivée à Nantes, j’avais beaucoup entendu parlé du ferrailleur, petit bar concert. La dernière fois que j’ai vu Merzhin c’était à Paris, dans un bar du même style, la Bellevilloise.

Nantes est bien connu pour être une ville culturelle. Pour les concerts, on peut évidemment compter sur le Zenith, mais je préfère les salles à taille humaine. Et de ce côté-là, on est gâté avec 2 salles : le Stéréolux et le Ferrailleur, toutes les deux situées aux anciens hangars. Cette dernière est plus un bar concert spécialisé dans le rock allant jusqu’au métal. On entre par le bar, qui propose d’ailleurs de très bonnes bières, cuvée spéciale HellFest et Gauloise fruits rouges, un régal. Puis on passe dans la petite salle derrière. L’intérieur n’est pas très grand, la salle se remplit assez vite. 
 
Coffees and cigarettes 

Entrée en fanfare des 2 artistes habillés à la mode steam punk, sur une scène chargée d’instruments et d’un dessin animé projeté sur l’écran en fond. La forme interpelle immédiatement puisque Shaka Ponk utilise aussi une entrée sur une animation mais les styles sont complètement différents. L’un à la guitare/piano/harmonica et l’autre au violon, ils valent à eux 2 un groupe de 5 personnes avec une rythmique travaillée aux petits oignons.

Deux titres me restent en mémoire. “C’est Coffees” regorge d’allusions à la culture pop : “Ola qui voilà ?” donne envie de répondre Inspecteur gadget, mais non, “C’est coffees!”. Et l’animation diffusée en fond me replonge en enfance. On y retrouve un mix de dessin animés en noir et blanc à base entre autres de Superman, Fantomette et dragon ball. Petit bemol, je suis tellement concentrée à trouver les références, que les artistes sont un peu occultés mais le charme opère. Le deuxième titre qui a retenu mon attention, “Hiphop Blues”, est sur fond de western avec des références à Lucky Luke.  Ce groupe au style rap mélodie est une belle découverte scénique. Avant le concert, j’ai pris le temps d’écouter le CD et je n’étais pas très emballée malgré une voix ressemblant à celle de Manau, mais sur scène ça défonce tous mes pronostics ! 

Le show défile et on ne peut qu’applaudir le boulot fait en amont pour ce spectacle, tant sur la musique rythmique que sur le graphisme. 
 
 
Merzhin 
 
Une affiche reprenant la pochette du dernier album en fond de scène, les 6 artistes s’installent sur la scène. Très rock dès l’entrée, Merzhin prouve sa place de groupe de scène avec “Standing Rock”, qui est aussi le premier titre de l’album NOMADES. Puis la bombarde vient donner une puissance à un titre déjà très rock, “Le Joueur et l’Affranchi”. 

La chaleur est montée d’un cran dans la salle et je me suis placée proche de la scène à gauche, j’entends essentiellement la guitare de Stéphane Omnes et pas assez la voix de Pierre Le Bourdonnec. La prochaine fois j’irais plus au milieu. 

Merzhin est un groupe que je connais depuis leur premier album PLEINE LUNE où on retrouve notamment “Les Nains de Jardin”. 20 ans de carrière, et une belle évolution entre le début des “Nains de Jardin” un tantinet ska et maintenant devenue rock, laissant place à un magnifique solo de guitare, et une bombarde remplacée par un saxophone donnant au titre une certaine douceur. Avec “Consciences” qui prend aux tripes, ces 2 hits font la renommée du groupe. 

S’en suit une flopée de titres plus rock les uns que les autres dont “Sans Nous” qui révèle toute l’énergie de Ludovic Berrou à la bombarde, une bête ! 

   

 La petite surprise de cette setlist, c’est la reprise d’un titre de Noir Desir : “Les Ecorchés”. A vrai je ne connais pas spécialement tous les titres de Noir Desir, mais ce titre se confond tellement de ce que propose Merzhin sur le dernier album, on sent bien ici d’où vient l’inspiration. Pierre, au chant, paraît comme envouté sur ce titre. 

Finir le set sur 2 titres puissants côté bombarde “Substances” et “Nomades”.  “Buk” et “Ali” en rappel permettent de rester à fond, on saute, concours de headbang…  

Difficile de redescendre sur Terre après un tel concert. Ce n’est pas mon premier concert de Merzhin, et ce spectacle est de loin le meilleur que j’ai pu voir ! Ils prouvent que les styles rock et celtique s’associent et se subliment l’un l’autre avec puissance ! Non le rock breton n’est pas mort ! Les instruments folks me font frissonner, la bombarde est mise en avant sur ce spectacle ! Je suis aux anges. 

 
SETLIST

1. Standing Rock 
2. Le Joueur et l’Affranchi 
3. Les Indignés 
4. Welcome Circus 
5. Nains 
6. Conscience 
7. Babel 
8. Sous la Focale 
9. Sans Nous 
10. Des Filons 
11. Les Ecorchés 
12. Dans ma Peau 
13. On Marchera 
14. La Planète 
15. Substances 
16. Nomades 
Rappel 
17. Buk 
18. Ali 
19. Driver Man 

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page