vendredi , 18 octobre 2019
Home » Chroniques CDs » Malachai

Malachai

Ugly Side Of Love


Psychedelic Si le nom
du groupe Malachai ne vous dit pas grand chose, peut-être que celui de Malakai
vous est plus familier. Non ? Bon, ben tant pis. Il s’agit en tout cas du
même groupe tout droit venu de Bristol et cette fois UGLY SIDE OF LOVE parait
sous la rubrique « je suis sorti il y a un an et demi et me revoici sous le
label Domino »

Nous vous présentions la
semaine dernière un excellent album de rock psychédélique avec les Gringo Star,
nous voici aujourd’hui avec un autre album du même acabit. Et encore une fois,
nous ne pouvons faire que des critiques élogieuses devant ce UGLY SIDE OF LOVE
qui nous envahit de joie, de bonheur et de volupté. Si nous pouvions aussi
parler d’indie rock et de garage rock avec les Gringo Star, nous sommes
d’avantage dans le psyché avec Malachai. Ils ont toutefois leur propre créneau qui
est assez vaste et complexe comme vous pourrez le constater. Le rock
psychédélique touche tellement d’aspects et se permet des libertés à tous
niveaux (sons, instruments utilisés, voix, délires etc…) que les albums sont
souvent riches, complets et variés. Attention encore de ne pas trop
s’éparpiller et faire n’importe quoi sous le prétexte qu’on fait du rock
psyché. Fort heureusement ce n’est pas le cas de nos amis de Bristol qui sont
certes ultra créatifs, mais surtout efficaces au possible.

Des délires hindi rock baba cool

Une rythmique souvent rétro
dû notamment au son se fait souvent sentir (Warriors, Lay Down Stay Down). Les
voix sont très particulières et partent souvent dans dés délires redoutables et
jouissifs. Notamment grâce à l’excellent “Shitkicker” que l’on retrouve en début
d’album. La construction même du morceau est particulière avec une coupure
nette en plein milieu, le morceau étant joué deux fois de suite sur la même
piste. Il y en a vraiment pour tout les goûts avec des délires hindi rock baba
cool (dans le sens indien, vous aurez remarqué l’orthographe) comme sur “Snake
Charmer”. On retrouve aussi le son grailleux de la guitare comme avec les Gringo
Star (Snowflake) ou le son oldschool funky à la Sweet Smoke
(Moonsurfin’). “Lay Down Stay Down” est un titre bien complet en fin d’album
qu’il ne faut pas manquer. Des cuivres qui rappellent les vieilles séries TV
américaines, une rythmique rétro que Sweet Smoke aurait aussi pu utiliser, des
solos guitares très 70’s et même le crépitement des balles qui nous achève. Sinon
pour la plus grande partie des autres morceaux c’est du rock assez cool, bien
influencé par les 70’s avec à chaque fois des mélodies intéressantes.

C’est donc clairement un
album que nous vous conseillons bande de petits veinards. Et attention à ne pas
trop se défoncer la chetron en écoutant ce disque, car la musique s’y prête
grandement. Le disque est par contre à consommer sans modération.


Check Also

Les sorties de la semaine

C’est tout beau, c’est tout chaud, ça sort tout juste et ça s’écoute comme un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.