vendredi , 19 juillet 2024

Le Romandie

 

En guise de hors d’œuvre, commençons par deux pointures qui se produiront au mois de novembre sous les Arches du Grand-Pont. Le 17, c’est l’anti-folk d’Herman Düne, et de leur 10ème opus STRANGE MOOSIC qui y raisonnera, et ce, tout juste huit jours après le savoureux songwriting d’un Bill Callahan qui après une bonne dizaine d’albums sorti sous le pseudo de Smog, présentera Apocalypse, 3ème album studio sous son propre nom.

Electrosanne étant, les 9 et 10 septembre seront entièrement dédié aux amateurs d’electro en tout genre. Que ce soit la dark-electro de Mondkopf et PlanningToRock ou la house oldschool de Toast Terry & friends, en passant par la dubstep de Subsound et Phil’Eas, sans oublier la synth pop de Dark Star ni la magnifique et sombre ambiant de Holy Other, y’en aura pour tous le monde.

Les amoureux de metal ne sont pas en reste mais devront être un peu plus patient. Ils devront attendre jusqu’au 13 octobre pour manger les riffs surpuissants du doom metal de Yob, Dark Castle et Kough. Et si ça n’est pas suffisant pour être rassasié, il suffit de gentiment attendre le 18 pour se goinfrer de Wolves In The Throne Room et de Wolveserpent.

 

 

Pour les moins énervés au tempérament toutefois volcanique, l’electro folk lo-fi de Sin Fang et l’indie folk de Soley devraient s’avérer être un bon choix pour le 13 septembre. Si cette touche islandaise ne convient pas aux amateurs de garage rock, que ces derniers se rassurent car ils auront également droit à leurs parts du gâteau avec la présence de Perrine et les Garçons  le 23 septembre et celle des français de Cheveu le 5 novembre.

Au chapitre des reformations, Les programmateur du Romandie nous offres deux superbes plats de résistances : le premier de proximité et le second d’un tout petit peu plus loin. Présentons-les donc dans l’ordre  de passage et  commençons par Chewy qui se produira le 8 octobre. Les lausannois reviennent cette année après 8 ans d’absences et différents projets entrepris séparément (Pendlton, Sigurd). Une reformation et Bravado, un nouvel album qui transpire leur amour pour les classiques pop-rock, à déguster dès le 19 août.  Au niveau des reformations, la suivante au programme est un peu moins récente mais pas encore périmée, puisque le groupe qui foulera la scène le 13 novembre prochain a déjà tourné sur quelques festivals l’an dernier après l’annonce de leur come-back fin 2009. Peu importe, 2011 est la vraie année de leur retour. Un retour avec un nouvel EP de cinq titres à paraitre à l’automne et une vraie nouvelle tournée européenne. Bref, Ladies and Gentlemen! Chokebore is back! Et ça, même hors d’Hawaii, ça passe vraiment bien.

 

 

Au milieu de toutes ces dates, il en figure une qui doit absolument être cochée dans tous les agendas, et ce même si elle est déjà prise. Il faut se débrouiller mais il est indispensable de se rendre disponible le 20 septembre pour voir la prestation des américains de MAN MAN. Parcourir leur musique qu’eux même qualifient de « manic gipsy » ou de « viking vaudeville », s’extasier de leurs jeu de scène de fous, boire de leur "Spider Cider"  avant d’engloutir leur "Ballad of Butter Beans"  et d’exploser au son de leur "Van Helsing Boombox". Le tout savamment saupoudré de leur dernier opus LIFE FANTASTIC.

Les programmateurs ont donc à nouveau bien fait leur boulot, une saison hétéroclite alliant groupe locaux et internationaux, grands noms et découvertes qui, finalement, offre à tous les publics l’occasion de savourer de bons moments au Romandie. En tout cas, nous, on en a déjà l’eau à la bouche.

 

About Author

Check Also

2024 : année de Johnny Mafia

Si vous écumez les festivals, que votre oreille est apaisée à l’écoute de sons crasseux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench