samedi , 22 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Grimes

Grimes

Visions

Label: 4 AD

POP - La chanteuse canadienne Grimes ne laisse pas indifférent... Artiste avant-gardiste? Grosse imposture? Génie? Diffiicle de trier parmi le lot. Notre chroniqueuse n'a en tout cas pas été emballée par ce dernier album.

Grimes c'est une nana qui fait de la pop. Depuis son premier album c'est de la pop, pure et dure. Elle n'hésite pas sur la fréquence des boîtes à rythme incessantes et des arpegiateurs simplistes qu'on ne reprochera pas d'être puissant. L'album VISIONS est un ensemble de couches sonores se superposant dans le but de former une masse cohérente. La redondance des cellules rythmiques répétitives, effet probablement volontaire me lasse très vite. Le timbre est primitif, Grimes alias Claire Boucher s'amuse sur son ordinateur, utilisant les sons primaires des synthétiseurs et autres logiciels de musique assistée par ordinateur. L'abus des effets vocaux me laisse perplexe. On aurait l'impression qu'elle découvre  seulement les possibilités de la musique électronique en utilisant puérilement la nouvelle technologie. La subtilité n'est pas son fort dans cet album. Une voix à la Madonna, Grimes nous projète directement dans l'ère des années 90. Alors, peut-être que c'est la mode du moment, ce retour à un electro plus léger, plus sobre comme on peu l'écouter chez Little Dragon ou Gotye. Peut-être s'attache-t-elle à une volonté esthétique d'un flashback régressif. Ces albums précédents faisaient preuve de plus de fraicheur. VISIONS est maladroit, il manque de vie, la lourdeur des réverbérations prend le dessus sur le coté aérien propre à Grimes. Cependant, le rendu n'est pas totalement déplaisant, quelques morceaux tels que "Infinite Love Whithout Fulfiment", assume entièrement l'asiatisme et se décompose parfaitement autour d'une rythmique soutenue et d'un entrecroisement des voix. Je trouve dommage que les morceaux suivants ne restent pas sur cette dynamique et s'alourdissent vers un mélo pompeux.

 

 

VISIONS et décevant mais il reste néanmoins original. La technique musicale n'est pas maitrisée, les sons ne sont pas approfondis, les idées ne sont que peu assumées ou trop employées, mais Grimes détient tout de même ce charisme particulier qui sauve sa médiocrité. Bref, difficile de trancher entre l'idée d'une artiste réprimée et d'une gamine pourrie gâtée.

 


2 commentaires

  1. Ouaaaa, je tombe des nues, pour ma part ces albums est une réussite folle.

  2. *cet album (mais comme les précédants)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page