lundi , 24 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Caravan Palace

Caravan Palace

Interview au Paléo Festival

Disques Office


Interview de Caravan Palace avec trois membres du groupe, Arnaud Vial à guitare, Charles Delaporte à la contrebasse et Toustou sur les machines… Ce jeune groupe Parisien grandissant contient encore une chanteuse, une clarinette et un violon. Avec deux dates au Paléo, ils sont venus nous faire découvrir leur musique hyperactive.

 

 

Lords of Rock: Quels mensonges ont été dits à propos de vous ?

Charles: Vite fait au début, les gens pensaient qu’on allait faire un truc complètement marketing, il y en a qui ont cru qu’on était un boys band ! Un Gotan Project à la sauce manouche. On à été assimilé a ce groupe assez rapidement et en fait c’est vrai qu’a l’origine on mélange deux musiques qui n’ont rien à voir un peu comme eux, sauf qu’en fait, nous, on est dans un contexte plus dansant et un peu plus n’importe quoi. En gros, on mélange du swing et de l’électro. Mais c’est difficile de répondre à cette question parce qu’il ne faudrait pas descendre Gotan Project qu’on aime bien.

Arnaud : Et sinon, il y a pas mal de gens qui ont dit que le bassiste était beau, alors qu’en réalité… 

 

Si vous deviez partir en vacances avec un groupe d’artistes ou de musiciens, qui seraient-ils ?

Arnaud: on va justement partir sous peu avec des groupes, ce n’est pas forcément des groupes très connus mais ils vont faire notre première partie à la rentrée, mais on est assez content de partir avec eux. Il y a un groupe qui s’appel Gush, on tourne avec un groupe qui s’appel Jupiter aussi dont la petite sœur d’Arnaud est dans le groupe, c’est un groupe d’électro-dance floor, année 80’.

Charles: Je ne sais pas, moi je me barrais bien avec Jamel Debbouze, parce qu’il est trop marrant et que tu ne verrais pas la route passer ! Une petite actrice française mignonne aussi !

Arnaud: ok alors en fait je partirais bien avec Natalie Portman  Je suis sur qu’elle est hyper fan !

 

“Je partirais bien en vacances avec Natalie Portman”

 

 

Donnez-moi une chanson qui correspondrait à chaque thème que je vais vous donner. Tristesse :

Un morceau de jazz des années 50, Lionel Hampton “Shades of Jade

 

 

Bonheur :

Fela Kuti, “Confusion”.

 

Pour danser:

Daft Punk, ABBA.

 

Pour déconner:

Bregovic

Pour votre enterrement:

 Là il faut être un peu plus classe… Debussy, Beirut, du Gainsbourg !

 

Pour votre mariage?

Là aussi faut être un peu classe, il y a tes parents et tout, un petit morceau de jazz qui fait chialer un peu, du Django Reinhardt.

 

Pour déclencher une bagarre:

Goose, “Scissor Sisters remix”

 

Pour la calmer?

Tortoise ou “Melody Nelson” de Gainsbourg.

 

Pour faire l’amour:

Boards of Canada. Ou Jill Scott, c’est de la soul funk américaine.

 

Une chanson hippie?

Janis Joplin

 

Votre chanson d’adolescence:

Nirvana, tout l’album NEVERMIND.

 

 

 

 

Quelle est la plus grosse dépression que vous avez eue durant votre carrière de musicien?

Charles: Un projet qui me tenait à cœur et qui n’est jamais sorti…

Arnaud : Moi c’est quand je me suis rendu compte que je ne jouerais jamais comme Charlie Parker.

Toustou : Quand on fait un projet qui marche, et que faire ça en fait… C’est trop d’investissement…

 

Qu’est ce qui vous émeut le plus quand vous êtes sur scène?

Charles: Nous émeut le plus ? Nous on a un cœur dur et c’est dur de nous émouvoir. Voir les gens, toujours plus de mains levées à chaque concert ! Je sais qu’il y a un moment dans le set ou il a quasi toutes les mains levées, « je m’abuse ». Chaque intro des concerts.

Arnaud : moi ce qui m’émeut le plus c’est qu’on est tout le temps ensemble quand on est en tournée et qu’il y a parfois des tensions et sur scène quand tout ce passe bien, on est vraiment heureux. Mais bon je ne vous aime pas en dehors de ça ! (rire général)

 

 

“Vivre dans les années 30 pour pouvoir me balader en costard toute la journée”

 

 

Si vous étiez une drogue, vous seriez laquelle?

Charles: j’en suis vraiment une, je suis un bon Hachisch bien gras, bien huileux et bien délicieux.

Arnaud : moi un bon prozac ! (en parlant de Toustou) lui se serait du sucre.

Toustou : ouais du sucre, du sucre digestif. 

 

A quelle époque auriez vous aimer vivre?

Charles : année 70, début des années 70. C’est pour l’esprit Funk, Jazz-Funk. C’est sur-trippé.

Arnaud : moi dans les années 30 pour pouvoir me balader en costard toute la journée. Et avoir une vieille bagnole.

Toustou : moi je suis bien là.

 

Et pour finir, quel sont vos plans futurs?

On aimerait tous développer un projet personnel mais on n’a pas trop le temps. Et donc actuellement on essaye de faire un bon second album. Aller faire des concerts à l’étranger, même si on y a déjà un peu goûter, aller faire de vraies tournées !!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page