Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » Bat For Lashes

Bat For Lashes

Two Suns

EMI


Bat For Lashes est le nom de guerre, le pseudonyme collectif de la seule Natasha Khan, jeune Anglaise d’origine pakistanaise. Il y a deux ans et demi, elle s’était révélée grâce à un très joli premier album éthéré, FUR AND GOLD, et à un drôle de clip (on y voyait des mecs habillés en lapin ou en renard faire du vélo !) qui illustrait le single “What’s A Girl To Do ?”. Le vrai/faux groupe avait d’ailleurs tellement fait impression que Radiohead l’avait engagé pour assurer la première partie d’un certain nombre de shows de sa tournée européenne de 2008. Bat For Lashes a pris son temps et revient finalement aujourd’hui avec un second album nommé TWO SUNS. Le disque s’ouvre avec la seule voix de Natasha Khan, qui est bientôt rejointe par quelques notes et des percussions électroniques. La mélodie, superbe, se met doucement en place et le morceau décolle. Avec ce “Glass” inaugural, on pense évidemment très fort à Björk, du moins à la Björk des trois premiers albums, à l’époque où la fée islandaise se préoccupait plus de nous émerveiller que de nous prendre la tête avec des machins ultra-complexes (pour les vieux de la vieille, il n’est pas interdit non plus de penser aux bricolages synthétiques de Kate Bush, période THE DREAMING / HOUNDS OF LOVE, la voix en moins bien sûr…).

L’album se poursuit exactement dans la même veine avec le superbe “Sleep Alone”, avant que le piano de “Moon and Moon” ne vienne ralentir un peu le tempo. Débarque alors le joli single “Daniel” qui est beaucoup plus pop tout en conservant toutes les caractéristiques du groupe (instruments majoritairement électroniques, voix douce parfois presque chuchotée, ambiance sobre et mélancolique). Jusque-là l’album égale sans problème son prédécesseur dont il est d’ailleurs le parfait continuateur. Mais ça se gâte un peu avec “Piece of Mind”, une tentative de quasi-gospel dans lequel Natasha a malheureusement tout simplement oublié d’écrire une mélodie !

Retour de l’ambiance « Björk à fond les ballons » avec le très bon “Siren Song” et le très pop “Pearl’s Dream”. Et puis là ça coince vraiment définitivement. Natasha conclut son album avec quatre morceaux lents ni mémorables ni vraiment mélodiques, quatre morceaux aux ambiances très travaillées mais qui se ressemblent terriblement. Dommage. Au final TWO SUNS est quand même plutôt un joli disque. Malgré les analogies évidentes avec Björk, le groupe possède vraiment un style qui lui est propre, ce qui est à la fois sa plus grande qualité et son plus grand défaut. Sa plus grande qualité parce que dans ses meilleurs moments, la musique du groupe peut être carrément merveilleuse. Son plus grand défaut parce que sur la longueur d’un disque, Bat For Lashes ne sait pas vraiment se renouveler. Un groupe intéressant néanmoins.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page