vendredi , 21 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Interviews » My Morning Jacket

My Morning Jacket

Bern, september 2006


Une sélection Lords of Rock:

Comment se passe cette tournée en Europe, avez-vous du plaisir ?
Nous avons énormément de plaisir à faire cette tournée dans la vielle Europe.

Vous aimez l’Europe ? Avez-vous le temps de visiter les villes où vous jouez ?
C’est difficile de répondre « oui » ou « non ». Je suis très chanceux de pouvoir voyager à travers l’Europe et de pouvoir faire des concerts dans ces villes incroyables et riches en culture tout en faisant le plus beau métier du monde.
Par contre, il est très difficile d’expliquer ce que l’on ressent et on se sent d’autant plus loin de chez nous.
Même en Amérique nous avons rarement la chance de visiter les villes, à l’exception des quartiers près des salles de concert. Pour cette tournée, nous avons des jours de repos et avons donc pu un peu plus visiter que d’habitude.

Avez-vous déjà joué en Suisse ?
Le concert avec Pearl Jam était notre première date dans votre beau pays… et nous l’aimons ! Nous avons eu un jour complet à Berne, nous sommes allé visiter la fosse aux ours, l’horloge astronomique, les fontaines et nous nous sommes promenés dans le centre de la ville.

Remarquez-vous une différence entre le public européen et américain ?
Nous voyons le public depuis la scène et même lorsque nous sommes à l’intérieur, nous remarquons une différence de ville en ville, plus que d’un continent à l’autre. J’ai l’impression qu’en Europe, les gens sont moins influencés par la radio et qu’ils ne regardent pas trop dans les médias pour découvrir quelque chose de nouveau.

Ce n’est pas un peu frustrant de jouer devant un public qui n’est pas forcément venu vous voir jouer ?
Je comprends que les gens paient pour voir la tête d’affiche et non pas la première partie, mais honnêtement c’est une opportunité de jouer devant un public différent du nôtre.

Vous jouez en première partie de Pearl Jam. Est-ce qu’ils vous ont demandé de venir jouer avant eux ? À ton avis, qu’est-ce qu’ils pensent de votre musique ?
Je suppose que Pearl Jam, dans un moment de folie causé par l’ingurgitation de nourriture empoisonnée, était auprès de leurs managers, se foutant de leur gueule et se disant « Ce serait bien marrant si on prenait les gars de MMJ en tournée avec nous ». Ils nous ont contacté, sont tombés ensuite gravement malade et ont tout oublié de l’incident. Lorsqu’ils nous ont vu à leur premier concert, ils ont tous secoué la tête en se disant « meeeerde.. »

Dans quelle catégorie classerais-tu votre musique ? Dream pop ? Pop rock ? Folk ? Quelque chose d’autre ?
Ca n’est jamais facile pour moi de classer la musique, que ce soit celle des autres ou la notre. Avoir une référence ou une description peut aider des gens lorsqu’ils entendent parler la première fois d’un groupe, ce que je comprends, mais n’adhère pas forcément. Les labels ont tendance à coller des étiquettes sans grande précaution.

Quelle est la signification de Z, titre de votre dernier album ?
La beauté du titre est qu’il ne signifie rien de particulier… C’est à chacun de décider ce qu’il signifie pour lui.

Quel est ton meilleur souvenir en concert ?
Il y a quatre ans à Grinnell dans l’Iowa, on était supposé ouvrir pour Guides by Voices à l’université, mais lorsqu’on était en route pour le concert, ces derniers ont annulé. Les étudiants stressé par l’organisation, nous ont gracieusement laissé jouer. La nuit a fini avec Jim en train de perdre sa voix, un autre vidant une bouteille de champagne pendant qu’un étranger prenait sa place sur la scène, le public tirait le devant de la scène pour faire une île au milieu de la foule et le guitariste chantait sur cet avancement de la scène en jouant un passage de « Ferris Bueller’s Day Off ». Ce n’est pas nécessairement de cette façon qu’on se sort d’une mauvaise situation, mais c’était drôle malgré tout.

Et le pire souvenir ?
Le même concert mais sans ce qu’il s’est passé après que Jim perde sa voix.

Quelles sont tes influences, tes groupes favoris ?
J’ai grandi en écoutant du métal, du hardcore et des groupes de Louisville. Après j’ai écouté M Ward, Boris, Isis, Devendra Banhart, Talk Talk  et naturellement, Iron Maiden.

En octobre un album live va sortir. Après cela, quels seront vos projets ? Un nouvel album studio ?
Nous tournons sur la côte américaine est pour quelques semaines en novembre. Après quoi nous prenons quelques vacances et repartons cette fois sur la côte opposée en janvier. Suite à cela, nous refaisons une pause après la tournée et entamons une phase de composition et d’enregistrement pour le prochain disque. Mais aucune date n’est encore fixée pour l’instant.

Après les concerts, vous allez boire des bières en ville ou vous restez calme et vous vous reposez ?
Ca dépend des nuits… Si on est libre le jour d’après ou si on joue dans une ville où on a plein d’amis, nous risquons bien de sortir et de nous amuser. Généralement, nous aimons bien nous poser et boire quelques bières ensemble, discuter et aller nous coucher assez tôt.

Photos officielles par CCBaxter

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page