mercredi , 26 septembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Concerts » Festi’neuch

Festi’neuch

1-2-3 juin 2007


La saison des festivals s’annonce très chargée cette année encore, la preuve avec une offre très attrayante et de plus en plus variée. Festi’neuch débute cette nouvelle saison assez tôt, avec encore une fois une affiche audacieuse qui nous offre de belles satisfactions. L’affiche est éclectique. Trois jours durant l’électro, le rock, la chanson et le reggae seront à la fête. Regardons de plus près ce qui nous attend du 1er au 3 juin.

Le vendredi s’annonce bouillant avec de l’électro de première classe. Du 100% french touch, of course, avec les Parisiens de Cassius et leur recette dansante imparable qui nous fera suer à coup sûr. Dans la même veine, on aura le grand plaisir d’accueillir le duo à rouflaquettes très hype, Justice, qui fera beaucoup parler de lui dès la rentrée grâce à la sortie d’un premier album. Pour les plus rockeurs d’entre nous, Dieu sait s’il y en a, on s’enfilera en apéritif les Lausannois de Houston Swing Engine, pour une petite orgie de rock’n’roll tendance punk, ordonnée dans les règles de l’art par ces cousins germains d’Akimbo et autres Refused. Le clou de cette première journée sera sans conteste Iggy Pop and The Stooges, pour un concert qui promet une bonne décharge électrique et qui sera également une séance de rattrapage pour ceux qui aurait osé rater leur concert de cet hiver, dans une station chic valaisanne. The Stooges: des vétérans au service de leur garage rock pollué par les industries de Detroit et brûlé par des années d’excès en tout genre. Pour les plus calmes d’entre nous, une limonade bien serrée en compagnie de la charmante Lole et de son folk tout en finesse fera l’affaire.

Le samedi et dimanche, changement de décor pour une ambiance nettement moins électrique et poilue. On naviguera entre le reggae, avec entre autres, Moonraisers, Gentleman, le tango de Gotan Project et la bossa nova de Nouvelle Vague. Dans cette marée de groupe, notre attention se focalisera particulièrement sur les anglais de Asian Dub Foundation et leur mixture improbable mais néanmoins écoutable.

Bonne cuvée sur le papier pour ce festival qui monte. Un conseil : ne manquez pas le vendredi, c’est LA soirée rock à ne manquer sous aucun prétexte. Pas de chichis, on enfile le perfecto, bichonne les rouflaquettes et départ direction Neuchâtel !

www.festineuch.ch


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page