Vous êtes ici : Accueil » Interviews » Ron Asheton

Ron Asheton

R.I.P


Qu’est ce que tu peux nous dire de votre nouvel album The Weirdness ?
Pour moi, c’est vraiment génial d’avoir pu faire cet album parce que ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas fais quelque chose avec les Stooges. Et franchement ça me manquait. J’aime vraiment les nouvelles compositions et j’espère que les gens les apprécient autant que moi. Je me réjouis d’ailleurs de repartir en studio pour enregistrer de nouvelles chansons qui sortiront normalement l’année prochaine.

Est-ce que c’est difficile d’être le guitariste d’Iggy Pop? As-tu parfois l’impression d’être dans son ombre?
C’est une question très intéressante… C’est vrai que j’ai toujours été derrière la figure emblématique du groupe. Mais finalement, ce n’est pas si mal. En tout cas, cela ne me pose pas de problème. Tu sais, je suis habitué, depuis le début de notre carrière c’est comme ça. C’est vraiment une bonne question, mais si on y réfléchit, beaucoup de groupes fonctionnent de la même manière. Les chanteurs dominent souvent les autres musiciens, c’est pareil pour Mick Jagger et les Stones.
Quoi qu’il en soit, je ne suis pas jaloux d’Iggy Pop.

Tu as une longue carrière avec des groupes différents, quel est ton meilleur souvenir sur scène ?
En fait il y en a deux. Le premier c’est au tout début de notre carrière en 1967 avec les Stooges, on était tout jeune, on sortait de l’école. On avait fait un concert vraiment génial où on s’était éclaté et le deuxième c’est il y a quatre ans lorsque nous avons rejoué quelques titres avec Iggy sur scène. Sur son album, il y avait quatre titres avec les Stooges et on a donc joué quelques morceaux lors d’un festival en Californie. Après le concert, Iggy est venu nous voir et nous a demandé si on était partant pour reformer le groupe.

Quel genre de musique apprécies-tu, seulement du rock ?
J’aime de tout. J’écoute du classique, du jazz, de la country, de la musique des années 40-50-60. Un tas de trucs. En fait tout le groupe écoute de la musique variée.

Qu’est-ce que tu penses de la nouvelle génération de groupe de rock ?
Personnellement, je ne porte pas beaucoup d’intérêt à cette nouvelle génération. Il y a Jack White que j’aime beaucoup. Je n’écoute pas tous ces trucs modernes, je suis resté dans les années 60-70 avec les Rolling Stones, Jimi Hendrix ou The Kinks. Le seul truc que j’aime bien c’est les White Stripes.

Mis à part la musique, quels sont tes hobbies, tes centres d’intérêts ?
Bonne question! J’aime beaucoup la lecture, je lis énormément. Je m’intéresse à l’histoire ancienne, à l’histoire militaire, principalement à la seconde guerre mondiale.
Sinon, j’adore les animaux. J’ai des chats et des chiens. Comme je n’ai ni femme, ni enfant, je considère mes animaux comme mes enfants.
Il y aussi les vieilles voitures que j’aime beaucoup. J’ai d’ailleurs une toute vieille Cadillac.

Selon toi, quel est le meilleur endroit pour composer des morceaux ?
N’importe où, à la maison, sur la route. Pour l’album The weirdness nous sommes allés chez Iggy. Il a un studio d’enregistrement. On est libre, on peut sortir s’aérer les idées puis recommencer à travailler, c’est vraiment cool. Personnellement, je peux composer n’importe où.

Enfin, qu’est-ce que tu voudrais dire à tous vos fans suisses ?
Je voudrais leur dire qu’on aime la Suisse ! A chaque fois qu’on est venu en Suisse, on a été très bien accueilli. J’espère sincèrement que le public appréciera notre concert.

Merci beaucoup Ron Asheton d’avoir répondu à toutes ces questions.
Merci à toi, et viens nous dire bonjour après le concert.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page