vendredi , 16 novembre 2018
Vous êtes ici : Accueil » Chroniques CDs » The Guilty Brothers Experience

The Guilty Brothers Experience

TGBE

Label: Still / Pias


Psychedelic En ce mois d’août, les groupes de rock psyché sont en vogue
chez Lords of Rock. Après les USA, l’Angleterre, voici du psychedelic rock from
Bruxelles.

Savoureux
croisement entre The Mars Volta et King Crimson, The Guilty Brothers Experience
a tout d’un groupe étonnant et détonant. Etonnant par ses divers influences qui
vont du post-rock au psyché en passant par l’expérimental et détonnant par
l’énergie souvent déployée lors de certaines compos. Mais avant d’aller plus
dans les détails, revenons aux présentations. The Guilty Brothers Experience
est un groupe belge et TGBE est leur premier album. Un EP 7 titres sorti en
2008 avait déjà lancé la bonne réputation du groupe. TGBE vient donc consolider
cette réputation de groupe d’avenir.

TGBE
est un album assez particulier et on peut presque parler de concept-album. Les
titres s’enchainent parfois sans que l’on s’en rende véritablement compte. Il y
a une Ouverture dans un style très oriental, une Fermeture qui permet au
batteur de nous montrer tout son talent et un interlude au milieu qui n’apporte
pas grand-chose, mais qui joue son rôle d’interlude. Des moments assez typiques
dans les concepts albums.

Concernant
le reste, la comparaison avec The Mars Volta vient assez vite à l’esprit
notamment à cause de la voix aigüe du chanteur Jason Gitane et aussi à cause de
la complexité des morceaux. Pas ou peu de gros riffs lourdauds, mais plutôt des
cascades de notes souvent rapides, désordonnées et dissonantes. La recherche
mélodique n’est pas une priorité chez les Guilty. Les titres ne restent pas en
tête. Ils sont souvent longs, sinueux et passent par plusieurs phases
(Overskies Telegram, Musical Chairs II).

Relents
psycho-expérimento-stratosphériques

Dans
les tous bons moments du disque, on peut citer “The Hesitation Of Icarus” en 3ème
plage. On sent la grande qualité des musiciens sur ce type de morceau très
complexe ou des solos complètement barrés s’enchainent. Encore une fois très Mars
Voltien dans son genre. “As Guilty As Possible”, assez pop et acoustique sort un
peu de ce concept album, mais apporte de la fraicheur. Citons encore “A Song Of
Hate And Hope” qui est un moment agréable, pas trop speed, dans un genre plutôt
hypnotique et mystérieux.

Ce
TGBE satisfera pleinement les adeptes de musique tordue aux relents
psycho-expérimento-stratosphériques, mais ne touchera pas les fans de maintream
et de rock FM. Bon à savoir.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Revenir en haut de la page